RMC

L'armée française libère deux touristes Français enlevés au Bénin, deux soldats tués durant l'opération

L'Elysée a annoncé ce vendredi que quatre otages ont été libérés au Burkina Faso, dont les deux touristes français enlevés au Bénin. Mais deux militaires français sont morts durant l'opération.

L'Elysée a annoncé ce vendredi midi que l'armée française a libéré quatre otages, dont les deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin, en menant une opération militaire dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso dans laquelle deux officiers mariniers ont été tués.

"Outre les deux otages français, une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées", a ajouté la présidence dans un communiqué.

Florence Parly: "C'est avec émotion et tristesse que j'adresse mes condoléances aux familles"

Si on ne connaît pas encore l'identité des ravisseurs ni leurs motivations, le président de la République tient à féliciter les armées françaises et adresse ses condoléances aux familles des soldats des forces spéciales tués au combat.

La ministre des Armées salue également la mémoire des militaires "morts pour la France" et félicite les forces ayant mené l'opération complexe et salue le soutien des alliés américains dans la conduite de cette opération. 

Les deux otages doivent arriver samedi ou dimanche à Paris, a indiqué Jean-Claude Picque, le père de Patrick, enlevé le 1er mai lors d'un séjour au Bénin. Il a exprimé son "soulagement": "C'est une bonne nouvelle. On va monter à Paris les accueillir à l'avion. On y sera", a-t-il réagi.

Emmanuel Macron accueillera samedi les deux ex-otages français, ainsi que l'ex-otage sud-coréenne, à leur retour en France, prévu à Villacoublay, samedi à 17 heures, a annoncé l'Elysée.

Les Etats-Unis ont adressé vendredi leurs "remerciements" à la France pour la libération d'une ressortissante américaine. "Nos remerciements à la France, au Burkina Faso et au Bénin pour leurs partenariats forts dans la lutte contre le terrorisme", a ajouté le haut responsable américain.

En début de semaine prochaine, le chef de l'État présidera aux Invalides une cérémonie d'hommage national aux deux commandos marine tués dans l'opération de libération des otages, a ajouté la présidence. Selon l'état-major français, quatre ravisseurs ont également été tués pendant l'opération de libération. 

La rédaction avec AFP