RMC

Macron à Mayotte: le Président affiche sa fermeté sur l'immigration clandestine

Le président de la République a passé un message politique sur l'immigration durant son déplacement à Mayotte mardi.

Emmanuel Macron hausse le ton sur l'immigration clandestine, à Mayotte. Le chef de l'Etat a entamé mardi matin une visite de 4 jours dans l'Océan Indien. Et avec une série de déplacements sur le thème de la sécurité et de la lutte contre l'immigration. Avec un seul chiffre à la bouche: l'objectif de 25.000 reconduites à la frontière cette année, un objectif presque déjà atteint.

Fermeté au plan sécuritaire donc, avec un symbole : une visite hier après-midi dans le village de M'Tsamboro. Situé en bord de mer, il est en première ligne face à l'arrivée quotidienne de migrants venus des Comores voisines, sur des kwassas-kwassas (bateaux). Un village où le Rassemblement National a réalisé 54% des voix, aux dernières Européennes.

"Permettre à ceux à qui on va donner des papiers de prospérer et d'être une chance pour Mayotte"

Et on pouvait sentir comme un air de campagne électorale quand Emmanuel Macron est monté sur l'estrade, en bras de chemise et collier à fleurs autour du cou. Mais le président de la République est là pour hausser le ton, durcir son discours sur la lutte contre l'immigration clandestine.

"On doit se battre contre cela pour permettre à ceux à qui on va donner des papiers et travailler dans un cadre de prospérer et d'être une chance pour Mayotte"

Fermeté affichée, donc, mais avec message très politique.

"Vous avez vu les chiffres du Rassemblement national ici, vous avez la difficulté économique. La résultante est que les Mahorais et Mahoraises disent: 'Si vous laissez l'immigration clandestine à ce moment-là il n'y a plus de règles'."

Une façon pour le chef de l'Etat de s'opposer frontalement au Rassemblement national, et de déjà lancer le match, pour 2022.

A Mayotte, Paul Barcelonne (avec J.A.)