RMC

Marcher sur l'Elysée: les avis divisés des gilets jaunes

"Marcher sur l'Elysée?": les avis divisés des "gilets jaunes"

"Marcher sur l'Elysée?": les avis divisés des "gilets jaunes" - -

L'Elysée redoute une "très grande violence" des "gilets jaunes". L’un d'entre eux, très médiatisé, Eric Drouet, a d'ailleurs appelé à "marcher sur l’Elysée"  lors de "l'Acte 4" de la mobilisation.

"Marcher sur l'Elysée": l'un des initiateurs du mouvement, Eric Drouet, qui a appelé à "rentrer" dans l'Elysée samedi, est visé par une enquête pour "provocation à la commission d'un crime ou d'un délit" et "organisation d'une manifestation illicite".

Un mot d'ordre qui ne fait d'ailleurs pas l’unanimité chez les "gilets jaunes" notamment dans le Gard, aux Angles, une commune où ils sont mobilisés en continu depuis le 17 novembre.

"Je ne cautionne pas mais je peux comprendre"

En tout cas pour Christine, jeune retraitée ultra mobilisée, marcher sur l’Elysée: "C'est nul. On ne veut pas de putsch. On veut que Mr Macron parte de lui même sans violence". 

Comme la majorité d’entre eux,Roger n'est pas non plus un partisan de la violence mais la comprend: "Vous savez les gens sont remontés à bloc. Ils n'ont plus rien à manger. On a vu en 1789. Après pour tenir les gens c'est très difficile.Je ne cautionne pas mais je peux comprendre". 

"Tant qu'il ne lâchera pas, on marchera partout"

Marilyne, la référente de ce groupe des "gilets jaunes" va plus loin et soutient l'initiative de monter sur l'Elysée: "C'est très symbolique. C'est de montrer au gouvernement qu'on veut reprendre ce qui est à nous". 

De son coté, Nathalie aimerait même pouvoir y être: "Marcher sur l'Elysée, oui. Tant qu'il ne lâchera pas, on marchera partout. J'encourage tout ceux qui peuvent monter là haut".

A défaut de pouvoir se rendre à Paris, Nathalie participera au blocage aux Angles, notamment celui de la grande surface juste à côté du rond points de mobilisation.

Mahauld Becker-Granier & J.V