RMC

"On ne s'est jamais arrêté": ces "gilets jaunes" comptent sur la rentrée pour relancer le mouvement

Sur les réseaux sociaux, plusieurs événements appels à se mobiliser ce samedi pour un 42ème weekend de manifestation des gilets jaunes. Malgré une faible mobilisation, tous sont convaincus que le combat reprendra avec force à la rentrée.

Les "gilets jaunes" comptent sur la rentrée pour relancer le mouvement. Sur les réseaux sociaux plusieurs événements appels à se mobiliser demain pour un 42ème week-end de manifestation à Paris, Montpellier Toulouse ou encore à la frontière franco-suisse. 

Des appels qui peinent à mobiliser les foules avec seulement quelques centaines de personnes qui annoncent vouloir y participer.

Sur le campement du Cannet-des-Maures dans le Var, une vingtaine d'irréductibles "gilets jaunes" se sont relayés nuits et jours cet été pour tenir le camp, situé à quelques mètres de l’entrée d’autoroute. 

Éric est entrepreneur, mais aussi "gilet jaune" et tout l’été, il est venu occuper le camp malgré la fatigue et la chaleur. 

"On a eu une perte d’effectif. On tournait à une vingtaine, mais le résultat est là, on a tenu et on tiendra encore au moins jusqu’à la rentrée que les gens nous rejoignent", explique-t-il.

"On ne s’est jamais arrêté"

Sur le camp, Alain, à la retraite, s’occupe des réseaux sociaux et de récupérer les contacts notés dans le cahier des émotions.

"Tous les gens qui passent nous laissent un contact, un mail, un téléphone pour qu’on puisse leur envoyer des infos. Donc, là, on a un carnet qui commence à être bien rempli. On espère que ceux qui sont partis reviennent avec une force nouvelle, de l’ardeur et des décisions collectives", détaille-t-il. 

Les "gilets jaunes" du Cannet-des-Maures ont déjà prévu d’organiser ce dimanche un forum des convergences avec conférences et débats comme l’explique Alexia, jeune agricultrice.

"On continue d’impulser, d’organiser, on a imprimé des tracts. Notre but ce n’est pas de rester entre convaincus. On n’a pas voulu attendre les mouvements sociaux de septembre, nous en fait, on ne s’est jamais arrêté", affirme-t-elle.

Dès la semaine prochaine, une nouvelle assemblée générale sera organisée pour décider des futures actions à mener.

Kelly Vargin avec Guillaume Descours