RMC

Pouvoir d'achat: le succès grandissant des brocantes et des vide-greniers

Vide-greniers et brocantes connaissent un franc succès, et d'autant plus dans le contexte de hausse des prix. Chaque année, il y en a 50.000 à travers la France, un chiffre en hausse depuis 10 ans.

Pour 6 euros, il y a de quoi se saper comme jamais. De plus en plus de Français fréquentent et participent aux brocantes et vide-greniers, aussi bien pour acheter que pour vendre. Dans un contexte d'inflation et de hausse de prix généralisée, ces rendez-vous du week-end connaisent ainsi un succès grandissant.

"J'ai acheté une veste à 3 euros", se réjouit Cléa, que nous avons interrogé la grande brocante de Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne . "J'ai eu une paire de 'Santiags' à 3 euros aussi", renchérit Manon. Les deux étudiantes ont trouvé leur nouvel eldorado: "D'aller acheter en brocante, je n'y pensais pas et là avec les budgets serrés, on y retourne de plus en plus et c'est sympa".

Ici tout se négocie, chaque centime compte, avec des clients durs en affaires. Yassine est obligé de brader les habits de ses enfants: "Un manteau d'un enfant de 8 ans à 50 centimes, les gens vont le négocier à 20 centimes. C'est là qu'on se rend compte que le président doit agir pour le pouvoir d'achat des Français", assure-t-il.

"Ça va me faire le plein de courses pour la semaine"

Dans les vide-greniers et les brocantes pourtant, l'inflation a peu de prise. Résultat, ils attirent de nouveaux adeptes, en quête de bonnes affaires. Les vendeurs aussi y trouvent leur compte.

Sur son stand, Sofia a récolté 150 euros, et cette fonctionnaire sait déjà ce qu'elle en fera: "Ça va me faire le plein de courses pour la semaine. Mon voisinage m'a demandé pourquoi je ne donnais pas, mais je ne peux pas, j'ai besoin de me faire un petit peu de sous".

Et même si les besoins ne sont pas vitaux, les braderies et leur contact humain font aussi du bien au moral. Pascale retrouve le temps de journée, le bonheur de ne pas se priver: "On part avec le liquide que l'on a et on dépense ce qu'on a. On se limite en se faisant plaisir, j'ai rempli un caddie tranquille". Aujourd'hui en France, 50.000 vide-greniers sont organisés chaque année, un chiffre en hausse depuis 10 ans.

Alfred Aurenche (avec G.D.)