RMC

Présidentielle: 8 Français sur 10 vont voter pour le même candidat que leur conjoint

75% des Français sont en couple avec quelqu’un du "même bord politique" qu’eux, selon une étude Ifop pour le réseau social Wyylde, dont RMC vous dévoile ce mardi les conclusions. S'il est rare que les conjoints n'aient pas les mêmes idées politiques, il est pourtant bon pour le couple d'avoir des débats contradictoires, assure un sexologue.

A cinq jours du premier tour de la présidentielle, dimanche 23 avril, impossible de ne pas parler politique à la maison. Les clashs devraient être limités puisque plus de 8 Français sur 10 ont l'intention de voter pour le même candidat que leur conjoint à l'élection présidentielle, selon une enquête Ifop pour le réseau social libertin Wyylde, dont RMC vous dévoile ce mardi les conclusions.

Le partage des mêmes idées politiques semble d'ailleurs compter dans le choix du conjoint, puisque près de 6 Français sur 10 (59%) ayant déjà été en couple ont eu une majorité de partenaires conjugaux du même bord politique (dont 31% exclusivement du même bord). Les trois quarts des personnes interrogées (75%) sont d'ailleurs aujourd'hui en couple avec quelqu’un du "même bord politique" qu’eux.

"Nos divergences font des débats intéressants"

70% des sondés partagent le même positionnement idéologique que leur partenaire (libéral, extrême-gauche ou extrême-droite…). Un chiffre qui atteint 88% chez les sympathisants d'extrême-gauche et 82% chez les sympathisants d'extrême-droite. Autre constat de l'étude: plus on est âgés et plus on a fait d'études, plus on partage les mêmes sensibilités politiques.

Il est donc plutôt rare d'être en couple avec une personne qui n'a pas les mêmes idées politiques. C'est pourtant le cas de Laurence et Sébastien, rencontrés par RMC. "On n'a pas les mêmes opinions politiques, reconnaît tout de go Laurence. On en discute, on échange nos points de vue, mais on est assez respectueux du choix de l'autre." Ce qui n'empêche pas Laurence de grincer quand Sébastien annonce qu'il va voter "pour Emmanuel Macron". "Je garde mon vote pour moi… Mais ce n'est pas Macron !", rigole Laurence. Pas de quoi mettre en péril le couple. "Ce ne sont pas des grosses divergences de point de vue. On a des divergences de vue sur les programmes, mais ça fait des débats intéressants", conclut-elle.

"Débattre, c'est bon pour le couple"

Pour le sexologue Philippe Brenot, il est d'ailleurs important pour chacun au sein du couple de pouvoir s'affirmer à travers ses choix politiques. "Dans le scrutin actuel où il y a un éparpillement des tendances politiques avec des particularismes, ça va permettre qu'on débatte et qu'on s'affirme au sein du couple. Ça va permettre de retrouver un équilibre au sein du couple".

Radicaux en politique comme dans le sexe

Selon cette étude Ifop, plus les Français partagent des positions libertaires ou radicales sur le plan politique, plus ils s’écartent des normes dominantes en matière de sexualité. Il apparaît que c'est généralement dans les électorats des candidats protestataires que l'on trouve le plus d'adeptes des pratiques ou expériences sexuelles rares ou transgressives.

Philippe Gril avec Anaîs Bouitcha