RMC

Printemps arabe : « Ce sont plutôt des théocraties qui se créent », dit Boubakeur sur RMC

Dalil Boubakeur souhaite une charte pour adapter l'Islam à la laïcité en France

Dalil Boubakeur souhaite une charte pour adapter l'Islam à la laïcité en France - -

Ce mercredi sur RMC et BFMTV, Olivier Truchot recevait Dalil Boubakeur. Le nouveau président du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui veut un islam en France compatible avec les valeurs laïques, a notamment abordé le problème du voile intégral après les violences survenues à Trappes.

Ce mercredi matin, Dalil Boubakeur était l’invité d’Olivier Truchot sur RMC et BFMTV. A partir de 8h40, le nouveau président du Conseil français du culte musulman a évoqué le printemps arabe. Dalil Boubakeur, également recteur de la Grande Mosquée de Paris et qui se dit « Français jusqu’au bout des ongles », a abordé le problème du voile intégral après les violences survenues à Trappes il y a quelques semaines. Il a aussi été question du voile mais cette fois-ci à l’université après la remise d’un rapport préconisant son interdiction. 

Sur la fin du Ramadan 

8h55 - Dalil Boubakeur : « Normalement, ça se termine ce soir mais avec la certitude scientifique, c'est demain. Mais l'expérience a montré qu'il y avait un certain décalage entre population et science. Le ramadan s'est bien passé en France. Mieux que ce qu'on attendait avec les fortes chaleurs ». 

Sur le monde musulman en plein bouleversement 

8h52 - Dalil Boubakeur : « Nous sommes inquiets mais pleins d'espoir. Il y a eu une mise à plat. Les populations attendent la démocratie. Ce sont plutôt des théocraties qui se créent. Les gens des villes n'attendent pas une théocratie ». 

Sur Trappes et le voile intégral 

8h45 - Dalil Boubakeur : « Cette affaire nous a beaucoup gêné. Il y a eu un abus quelque part. Du coté des policiers ? Je ne sais pas, il y a une enquête. Le salafisme en France ? On le voit partout ou nulle part. Ça s'analyse, il faut voir les effets du chômage et de la crise sur les pratiques. Pour moi, ce sont des dérives personnelles, liées à un vécu, à des souffrances. Ce sont les désillusions qui font le délinquant ». 

Sur son silence face à la montée d'un certain intégrisme 

8h44 - Dalil Boubakeur : « Nous souhaitons une sorte de charte pour dire ce qu'est notre vie de musulman en France conformément à la laïcité et aux droits et devoirs des musulmans. Nous avons contacté des personnalités pour établir cette charte ». 

Les Français ont-ils peur de l'Islam ? 

8h42 - Dalil Boubakeur : « Elle monte, cette peur, puis les Français se rassurent à la recherche d'apaisement. Je rends hommage à François Hollande qui dès son arrivée pendant la campagne a eu des mots d'apaisement, je le loue profondément ». 

Sur l'interdiction du voile à la l'université

8h40 - Dalil Boubakeur : « C'est un débat qui s'est ouvert. Les avis sont réservés estimant que ce n'est pas en ce moment une nécessité. De plus, ça provoquerait une stigmatisation. A l'université, les étudiants sont des adultes, ce sont des gens qui ont la maîtrise de leur pensée. Les présidents d'universités ont trouvé cela superflu. Le communautarisme, ou plutôt rejet ? Oui, il y a une difficulté à accepter certaines pratiques de l'Islam ». 

Revivez la matinale de Bourdin & Co de ce mercredi 7 août

Tugdual de Dieuleveult avec Olivier Truchot