RMC

Religion au travail: "En entreprise, c'est beaucoup moins tabou"

-

- - AFP

La religion prend de plus en plus de place dans l'entreprise, selon une étude Randstad dévoilée ce jeudi. Sophie Gherardi, directrice du Centre d'étude du fait religieux contemporain, explique que le sujet est beaucoup moins tabou dans les entreprises qu'il y a 5 ans.

65% des salariés français disent avoir déjà été confronté au fait religieux dans leur entreprise. Un chiffre en augmentation: en 2014, seulement 12% des managers disaient avoir observé des manifestations religieuses au travail. Sophie Gherardi, fondatrice et directrice du centre estime que cette présence plus forte de la religion au travail va de pair avec ce que l'on observe dans la société.

"Je trouve que c'est bien que l'on parle de la religion en entreprise. Après ce n'est pas seulement dans l'entreprise que ça se répand, c'est aussi dans la société. La France est dans une situation paradoxale, car elle est moins religieuse qu'elle ne l'a jamais été. Plus de la moitié des Français se déclare areligieux, ce qui est une rupture historique par rapport à des siècles de catholicisme. Et il y a dans les religions minoritaires une affirmation plus grande, c'est-à-dire, plus on est minoritaire, plus on s'affirme.

Le sujet de la religion en entreprise est aussi beaucoup moins tabou. Aujourd'hui on a mis des mots sur le sujet et donc il y a plus de visibilité.

Cette étude est intéressante parce qu'on commence à avoir un peu de recul sur la question. On peut identifier des dynamiques. La première étude sur le sujet il y a 4 ans montrait que seulement 12% des managers avaient rencontré la question religieuse en entreprise donc c'était assez marginal. Puis on est passé à 38%, puis à 50% l'année dernière et 65% cette année.

Le sujet est donc bien désormais dans le viseur. Ça veut dire que les entreprises sont mieux préparées, réfléchissent plus au sujet. 

Pour la première fois dans cette étude, le voile devient le sujet qui arrive le plus souvent, alors que dans les années précédentes, c'était toujours les demandes de congés pour les fêtes et les menus spéciaux à la cantine.

"Il n'y a qu'en France où il y a une telle banalisation sur le voile"

Je pense qu'il ne faut pas légiférer sur la religion en entreprise. Si on légifère sur le voile par exemple on aura des charlottes, des bandanas qui remplaceront le voile. Les entreprises françaises ne sont pas isolées, elles ont des rapports avec des entreprises de pays étrangers - les Pays-Bas, la Grande-Bretagne - où le voile par exemple est totalement banalisé. Il n'y a qu'en France qu'il y a une crispation aussi forte sur le voile.

Une entreprise doit être attentive aux comportements extrémistes. Il y a quand même tous les moyens d'empêcher que s'installe une prise de pouvoir communautariste. Souvent, il va y avoir un refus de la hiérarchie car certains pensent que Dieu est au-dessus de l'entreprise. A partir de là c'est du management, il faut recadrer les gens et s'ils ne veulent pas être recadrés on leur dit au revoir".

PB