RMC

Revente de cadeaux: "l'esprit de Noël se perd un peu"

Depuis une dizaine d'années, après Noël, les sites de revente en ligne voient leur audience démultipliée. Selon une étude publiée par Price Minister, 63% des 18-34 ans ont déjà revendu un cadeau de Noël. Impensable pour 68% des plus de 60 ans.

Revendre ses cadeaux de Noël en ligne, un phénomène générationnel? Selon une étude publiée par le site de vente en ligne Priceminister, 63% des 18-34 ans ont déjà revendu un cadeau de Noël ou envisagent de le faire. Quand 68% des 60 ans et plus répondent qu'ils ne le feront jamais.

Pas d'état d'âme pour Diane, 28 ans. Elle revend l'un de ses cadeaux: un petit robot massant anti-mal de cou. Aucune hésitation pour la jeune femme: "Je préfère me faire de l'argent et dépenser cet argent autrement plutôt qu'il reste dans ma bibliothèque ou qu'il reste dans une armoire".

Diane met immédiatement en vente son cadeau sur Internet. Pour ça elle utilise une application sur son téléphone: "Juste en flashant le code barre il me donne une indication de prix... Si je précise que je l'ai eu pour Noël les gens se disent que je l'ai eu le 25, il est tout neuf".

"On ne le dit pas tout le monde"

Une habitude pour Diane mais elle ne parle pas de ça avec n'importe qui: "On ne le dit pas à tout le monde. Mes amis savent que je revends beaucoup de choses, sinon c'est un petit peu caché, c'est un petit peu tabou".

1 Français sur 2 aurait déjà revendu un cadeau de Noël. Une pratique moins courante chez les plus âgés: Françoise, 67 ans, aime garder ses cadeaux: "Parce que! L'esprit de Noël se perd un peu quoi, quand on revend le cadeau".

Un écart de philosophie entre les générations selon le sociologue Abdu Gnaba: "Pour la génération d'avant, les cadeaux avaient plus de valeur dans la mesure où y avait quand même moins de choix, on a tellement de choix aujourd'hui, les jeunes vivent complètement de manière assumée dans la société de consommation donc la valeur de l'objet ils sont libres d'en disposer".

P.B. avec Pierre Gallacio