RMC

150 kg de viande avariée polonaise vendue dans le commerce en France

-

- - Image d'illustration CC0 PxHere

Sur 800 kg de viande avariée qui a été importée de Pologne, seul 500 ont été identifiés et détruits. Au moins 150 kilos ont déjà été vendus aux consommateurs et le reste est encore recherché.

Au moins 150 kilos de viande avariée polonaise ont été vendus en France notamment dans des boucheries. Le ministère de l'Agriculture enquête depuis mercredi sur un total de 800 kilos de viande provenant de boeufs malades, abattus en Pologne et importée en France.

Plus de 2,7 tonnes ont inondé le marché européen, treize pays étaient les destinataires de cette viande avariée. De la marchandise qui ne faisait pas l'objet de contrôles et était issue d'animaux malades et abattus dans des conditions déplorables.

Des affichettes sur les boucheries en question

Sur les 800 kilos localisés en France, 500 ont été identifiés et détruits. Sur les 300 kilos restants, 150 se sont donc retrouvés dans les assiettes des consommateurs.

On ignore quelles boucheries sont concernées mais le ministère assure que ces boucheries ont collé dès hier après-midi des affichettes sur leurs vitrines pour informer leurs clients et rappeler ces pièces de boeuf impropres à la consommation. Un rappel justifié par la fraude et le "non-respect de la réglementation", dit le ministère.

Encore 150 kilos de carcasse avariée dans la nature

150 kilos ont été écoulés dans des boucheries. Mais la quantité de viande qui a été jusqu'aux consommateurs pourrait être encore plus importante, puisqu'il reste 150 kilos de carcasse avariée dans la nature. Le ministère assure que les circuits de la grande distribution sont épargnés. Mais, il se peut que des restaurateurs ou des industriels s'en soient servis dans leurs plats.

Pour la santé, le risque serait nul selon les autorités polonaises. Mais en France, par mesure de précaution, toute viande qui échappe aux contrôles ne peut être consommée et doit être détruite.

Nicolas Traino (avec James Abbott)