RMC

"70 à 80% de la production perdue": année noire pour le muguet du 1er mai

Les maraîchers qui produisent des brins de muguet expliquent que 70% des 60 millions de brins habituellement vendus seront perdus cette année.

Pas de vente à la sauvette pour le muguet cette année, distanciation sociale oblige. Il n'y aura pas d'exception et c'est une déception pour les fleuristes et des horticulteurs. La production devra être écoulée principalement en supermarchés, ainsi que dans les petites supérettes de quartier. Mais aussi dans les boulangeries et boucheries qui souhaiteraient en vendre.

Didier Guillaume a lancé un appel, le ministre de l'Agriculture demande aux commerces de première nécessité ouverts de soutenir les maraîchers, en vendant 100% du muguet la semaine du 1er mai.

"On a laissé 70 à 80% de la production", soupire un maraîcher

Année noire à prévoir pour les producteurs de muguet français, qui ont déjà bien moins produit que d'habitude et s'attendent à de grosses pertes.

Cette année, ces producteurs français ont fait appel à 2.000 saisonniers, contre 7.000 en temps normal. 80% du muguet français est produit dans la région nantaise. Nous sommes allés à la rencontre d'un maraîcher inquiet, et dépité.

Dans sa chambre froide, Philippe Naulleau, cette année 200.000 brins de muguet contre 600.000 en temps normal. "On en a laissé 70 à 80% qu'on n'a pas voulu ramasser faute de débouchés. Le manque de commerces, le manque de commandes... "

"Ca porte-bonheur. C'est peut-être justement le moment d'offrir un brin de muguet à quelqu'un qu'on aime"

Une saison ratée, c'est ce que dit ce maraicher. Le ministre de l'Agriculture demande aux commerces qui seront ouverts le 1er mai de tous vendre du muguet. Philippe apprécie l'initiative.

"Le muguet a une symbolique. Une symbolique de porter bonheur. C'est peut-être justement le moment d'être là, d'être présent, d'offrir un brin de muguet à quelqu'un qu'on aime"

Cette année, les supermarchés mais aussi les boucheries et les boulangeries pourront vendre du muguet le jour du 1er mai. 

Selon la fédération des maraîchers nantais, 70% des 60 millions de brins habituellement vendus seront perdus cette année. Le muguet représente 20 à 30 millions de CA selon la fédération.

Anaïs Denet (avec J.A.)