RMC

Brunet & Neuman - Hausse des arrêts de travail: la faute à qui?

Les éditorialistes Eric Brunet et Laurent Neumann reviennent sur le sujet de la hausse du nombre d'arrêts de travail en France. Certains avancent que les patients ne se gênent plus pour mettre la pression aux médecins. Qu'en est-il vraiment?

L'assurance maladie publie ce jeudi ses propositions sur l'évolution des dépenses et les pistes d'économies à réaliser pour 2019. La question des arrêts maladies devrait être sur la table... Car les dépenses d'indemnités journalières ont augmenté de 4.4% en 2017 pour atteindre 10,3 milliards d'euros.

Et ça continue cette année ! Avec 5,7% d'augmentation du nombre d'arrêts maladie depuis janvier 2018 par rapport à l'année dernière sur la même période.

Une tendance qui serait liée à la réforme des retraites de 2010 qui a fait reculer progressivement l'age de départ a la retraite de 60 a 62 ans. Car les probabilités d'être en arrêt plus longtemps augmentent avec l'âge.

Eric Brunet vise les fonctionnaires territoriaux

Autre raison : la reprise de la croissance qui se traduit par une hausse de la masse salariale entraînant mécaniquement une hausse des arrêts. Les médecins parlent aussi d'une montée du burn-out.

Laurent Neumann rappelle les chiffres de l'OMS et souligne que le stress est désormais le premier risque pour la santé des travailleurs et "aujourd'hui plus qu'avant".

Eric Brunet vise quant à lui les fonctionnaires territoriaux qui travailleraient que 34 heures par semaine, et qui seraient ceux qui auraient plus de jours d'absence pour maladie. 

Bourdin direct