RMC

Ce que révèlent les 300 millions de recherches de santé des internautes en 2018

INFORMATION RMC - RMC vous révèle mardi matin en exclusivité le Baromètre Santé des Pages Jaunes. Le site a analysé plus de 300 millions de recherches de santé faites par les internautes l’an dernier.

"Dis-moi ce que tu cherches sur Internet, je te dirai quelle maladie tu as": RMC et Anaïs Bouitcha vous dévoile en exclusivité ce mardi matin le Baromètre Santé Pages Jaunes 2019.

En d'autres termes: quels sont les usages des internautes en matière de santé?

Premier enseignement de cette vaste étude qui a donc porté sur quelques 300 millions de recherches de santé: l’accès à certains professionnels est de plus en plus difficile. Les dermatologues, par exemple. A peine 3200 praticiens pour 7 millions de recherches, soit 2000 recherches par dermatologue et par an. 

Les départements les plus touchés par cette pénurie sont le Territoire de Belfort, l’île de la Réunion, le Lot, l’Ain et l’Allier. 

La communauté des dermatologues a d’ailleurs appelé fin 2018 à développer la formation des généralistes pour qu’ils puissent prendre en charge les pathologies les plus fréquentes. Il est aussi difficile de trouver un ophtalmo ou un gynécologue.

Les infirmiers libéraux sont de plus en plus recherchés

C’est une première dans ce baromètre: les infirmiers libéraux arrivent directement dans le Top 10 des professionnels de santé les plus recherchés, derrière les généralistes, les dentistes et les kinés. +38,5% de recherches en 2018 par rapport à l’année précédente. 

On peut l’expliquer par le vieillissement de la population et le maintien des soins à domicile, choisi par 70% des plus de 75 ans d’après l’Insee. 

Autre nouveauté: les coaches de vie. +173% de recherches en un an. Changer de travail ou de vie, tout plaquer… Nous sommes visiblement en quête de sens. 

Paris, 1ère ville de France en termes de recherche de santé

Les Parisiens sont les champions de France des recherches de santé sur Internet avec plus de 8 recherches de professionnels de santé par an et par habitant. C'est deux fois plus que la moyenne nationale.

Deux causes possibles: est-ce qu’il est plus difficile qu’ailleurs d’obtenir un rendez-vous, et du coup les Parisiens sont obligés de démarcher davantage de médecins. Ou sont-ils plus malades que le reste de la population, à cause de la pollution, du bruit, du stress?

Juste après Paris viennent les départements du Vaucluse, de l’Hérault et de la Savoie.

Anaïs Bouitcha avec Xavier Allain