RMC

Centres de vaccination visés, mairie envahie à Poitiers...  Les incidents liés au pass sanitaire se multiplient

-

- - -

Le contexte social se tend avec les mesures controversées du "pass sanitaire" qui ont du mal à passer.

Depuis le 14 juillet, une dizaine de centres de vaccination, de dépistage ainsi que des laboratoires d'analyses médicales ont été vandalisés dans toute la France. Cela va du simple tag à la tentative d'incendie indique le ministère de l'Intérieur.

Gérald Darmanin a donc demandé aux préfets une vigilance accrue autour de ces sites alors que les manifestations contre le passe sanitaire et les mesures anti-Covid-19 se durcissent.

>>> A LIRE AUSSI - Obligatoire en terrasse, pas de licenciement pour les salariés récalcitrants... Ce que contient le texte définitif du "pass sanitaire"

Les incidents se multiplient

Le centre de vaccination de Lamballe dans les Côtes-d'Armor tagué et vandalisé en fin de semaine ; des croix gammées découvertes sur le mur du centre de vaccination de Saint-Paul-Lès-Dax dans les Landes ; une coupure d'électricité intentionnelle au centre d'Audincourt dans le Doubs... Depuis le 15 juillet, le ministre de l'Intérieur demande aux préfets de renforcer la sécurité autour des centres de vaccination.

Tout cela dans un contexte de plus en plus tendu avec l'émergence d'un mouvement anti-mesures sanitaires qui se durcit. Samedi à Poitiers, en marge d'une manifestation contre le passe sanitaire, une centaine de militants ont envahi la mairie.

Ils y ont décroché puis déchiré le portrait d'Emmanuel Macron. Les forces de l'ordre craignent de nouvelles violences pendant l'été et un risque de radicalisation de certains militants anti-vaccins.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec J.A.)