RMC

Certains s'ennuient, d'autres savourent... Quels effets psychologiques ont le confinement?

Le confinement n'est pas forcément synonyme d'emprisonnement pour tout le monde. Mais attention au retour à la réalité prévient un psychologue.

La vie confinée chez soi, pas facile pour tout le monde. Quand certains redoutent de s’ennuyer, d’autres vivent le confinement comme une nouvelle vie aux allures de vacances. Confinement n’est par exemple pas du tout synonyme d’emprisonnement pour Loïc, habitant d’Achères-la-Forêt en Seine-et-Marne.

Il a tout un programme : "J'ai la chance d'avoir un jardin, une grande cour. Je vais faire des choses que je n'ai pas eu le temps de faire depuis des années. J'ai de la mousse sur le toit, j'écoute de la musique... Je réapprends à vivre."

Vie professionnelle: "On peut après tout cela se dire qu'on ne sait plus où on en est"

Mais Loic doit aussi faire du télétravail car il s’occupe des espaces verts pour la ville d’Antony et doit passer des commandes et faire des inventaires. Mais le tout, en musique. "Je suis opérationnel et je revis. Pas de voiture, je mets normalement une heure et quart pour me rendre au travail donc ce n'est que du bonheur."

Sauf que ce bonheur, cette vie inhabituelle, peut parfois avoir des effets psychologiques négatifs, comme nous l'explique Catherine Tourette-Turgis, psychologue, fondatrice de l’Université des patients.

"Se découvrir, faire ce qu'on veut, c'est bien au départ. Mais après on peut se dire: 'Ah mais du coup jusque là j'avais un vie de con'. On peut après tout cela se dire qu'on ne sait plus où on en est."

et pour elle c’est aux managers de ne pas perdre le lien avec leurs salariés
de les accompagner quotidiennement dans cette période si particulière

Romain Poisot (avec J.A.)