RMC

Combien coûteront les prochains vaccins contre le Covid-19 ?

Quel sera le prix des vaccins contre le coronavirus dans l'Union Européenne ? Une bourde d'une secrétaire d'État belge, Eva De Bleeker, a sans doute permis d'en connaitre les premières échelles.

La secrétaire d'État au budget Eva De Bleeker a publié sur Twitter le tableau des tarifs pratiqués pour les vaccins dans l'UE avant de le retirer.

Cette dernière pensait bien faire en répondant aux critiques de l'opposition de son pays. Elle lui reprochait le manque de moyens pour acheter des vaccins contre le Covid-19.

Des écarts de prix importants

Résultat, certains internautes ont eu le temps de faire une capture d'écran et les écarts de prix varie de 1 à 10 entre les différents vaccins.

Depuis le début des négociations sur le prix du vaccin, de nombreux parlementaires européens demande plus de transparence sur ces contrats. La Commission européenne a toujours répondu que "tout ce qui concerne des informations comme le prix des vaccins est couvert par la confidentialité, c'est une obligation très importante".

Le moins cher des vaccins pourrait coûter 1,78 euros alors que le plus onéreux, il faudra débourser jusqu'à 18 euros. Ces disparités énormes pourraient avoir plusieurs explications.

Comment expliquer ces différences de prix ?

La première raison, avance certains experts, pourrait être liée aux subventions reçues. C'est le cas, par exemple du vaccin d'Astra Zeneca qui a obtenu des fonds publics et le soutien du gouvernement britannique pour sa conception. Ce qui pourrait expliquer qu'il serait aujourd'hui le vaccin le moins cher du marché, à 1,78 euro la dose. D'autres critères entreraient en compte comme son efficacité, jugée plus faible que celle des vaccins de Moderna ou Pfizer.

Les modes de production pourraient également jouer sur les différences de prix. Certains laboratoires comme Sanofi ont eu recours à des technologies classiques, et n'ont pas dû investir massivement dans leurs chaines de confection. Au contraire des laboratoires Moderna et Pfizer qui ont eu recours à des technologies couteuses et innovantes, respectivement évalués à 14 et 12 euros la dose, ils seraient les vaccins les plus chers du marché.

Alfred Aurenche (avec Maxime Trouleau)