RMC

Comment expliquer la recrudescence de la rougeole?

Jessica, jeune mère de famille de 32 ans, est morte après avoir contracté la maladie qui connaît une épidémie cet hiver, notamment en Nouvelle-Aquitaine.

Jessica, 31 ans, est morte, victime de l'épidémie de rougeole à Poitiers. Cette jeune mère de famille, n'était pas vaccinée et avait été hospitalisée dix jours plus tôt. Sa mère, Yolande Riquelmé, s'est confiée sur RMC et n'a pas caché sa "rage".

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a demandé mercredi "à toutes les personnes qui ne sont pas vaccinées (contre la rougeole) ou qui n'ont pas fait vacciner leurs enfants de faire un rattrapage", après ce décès. "Quand une couverture vaccinale de la population est insuffisante, les personnes les plus vulnérables l'attrapent", a ajouté la ministre sur France Inter. "Dans certaines régions de France, la couverture est autour de 70%, c'est totalement insuffisant pour empêcher une épidémie d'émerger", a-t-elle affirmé.

Agnès Buzyn a souligné que "pratiquement tous les cas de rougeole sont survenus soit chez des gens non vaccinés, soit n'ayant reçu qu'une seule dose dans leur vie, alors que deux doses étaient recommandées à l'époque".

Car en réalité, le virus de la rougeole - extrêmement contagieux dont un seul malade peut contaminer 15 à 20 personnes - n'a jamais disparu en France, contrairement à certaines informations qui ont circulé dans les années 1980, où la vaccination n'était pas obligatoire ni recommandée. Le virus circule donc toujours, et a même provoqué un pic d'épidémie en 2011 avec 15.000 cas déclarés. Les jeunes adultes, entre 20 et 40 ans, sont ainsi touchés en majorité n'ayant pas été vaccinés ou reçu le rappel.

387 cas et 83 hospitalisations en France

La rougeole, qui fait partie des 11 vaccins désormais obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier, se répand très rapidement dans la région depuis début novembre, surtout dans la Vienne et la Gironde, avec les grosses villes de Poitiers et Bordeaux, notamment son campus universitaire. L'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine recense à ce jour 269 cas confirmés, dont un quart (66) a nécessité une hospitalisation, et pour quatre des patients une admission en réanimation. C'est plus du double des chiffres annoncés le 24 janvier, quand l'ARS comptait 115 cas ayant entraîné 32 hospitalisations. 

D'autres petits foyers existent en France où la Direction générale de la Santé recensait mardi un total de 387 cas et 83 hospitalisations. Avec le décès de Jessica, 21 personnes sont mortes de la rougeole depuis 2008, essentiellement de jeunes adultes. Le dernier décès en date dû à la rougeole, celui d'une adolescente de 16 ans, remontait à fin juin à Marseille.

Aurélia Manoli et X.A