RMC

Comment les lits du futur vont nous aider à mieux dormir

C'EST DEJA DEMAIN - On sait que sous l’effet de la crise sanitaire, la qualité du sommeil se dégrade. Certains parlent même de "coronasomnie": stress, cycles perturbés, insomnie… Les lits du futur vont nous aider à mieux dormir.

Enormément d’innovations dans le domaine de la "sleep tech", la technologie au service du sommeil. Des matelas connectés, intelligents, qui vont vous chouchouter, analyser la qualité de votre sommeil, vous donner des conseils pour mieux dormir, ou même ajuster leur position au cours de la nuit quand vous bougez, pour que vous soyez toujours le plus confortable.

C’est le principe du "motion matress". Un matelas truffé de capteurs de mouvement. Et en fonction de votre position, des éléments en mousse placés sous le matelas au niveau des épaules et des hanches vont se gonfler ou de dégonfler, se comprimer/décomprimer pour que votre colonne vertébrale soit bien alignée.

Le matelas va aussi analyser vos phases de sommeil, sommeil profond, léger, paradoxal, votre respiration aussi. Et à partir de toutes ces informations il va déterminer le meilleur moment pour vous réveiller. D’autres encore vont apprendre vos habitudes : l’heure à laquelle vous vous levez, celle à laquelle vous vous couchez. Quelques minutes avant l’heure du coucher, il va chauffer les draps… Fini le lit glacé quand vous êtes sur le point de vous coucher.

Il va même faire la différence entre vous et votre épouse, savoir à quelle heure chacun se couche et adapter la température de chaque côté en fonction des préférences de chacun. Enfin, il va se connecter à tous les autres objets connectés que vous avez dans la maison, quand vous vous endormez, il vérifie que votre télé connectée est éteinte, les lampes aussi, la porte fermée, le réveil allumé. Il va pouvoir donner l’ordre à votre cafetière de vous préparer un café dès que vous êtes sur le point de vous réveiller.

Autre problème classique : le conjoint qui prend trop de place

La solution : le lit anti-envahissement qui va repousser impitoyablement votre moitié lorsqu’il ou elle commence à empiéter sur votre territoire. C’est une vraie technologie développée par Ford, le constructeur automobile. En fait ils ont intégré dans ce lit leur technologie d’aide au maintien de voie, cette technologie qui fait que la voiture revient d’elle-même sur la chaussée lorsque vous commencez à vous approcher un peu trop de la ligne blanche ou du trottoir.

Là en l’occurrence, ce sont des capteurs de mouvement placés dans le matelas qui vont analyser le niveau d’envahissement. En gros si vous dépassez la ligne médiane, une sorte de tapis roulant va vous renvoyer –sans vous réveiller- de votre côté. Pour l’instant c’est un prototype, on ne sait pas si ce sera commercialisé un jour, ça fait partie des projets étonnants sur lesquels travaille Ford, en intégrant des technologies automobiles dans tout un tas d’objets de la vie quotidienne.

A quand un lit… anti-ronflements ?

Ca existe aussi, je l’ai même testé. En cas de ronflements façon réacteur d’A380, pas besoin de siffler comme dans la Grande vadrouille, des capteurs de mouvement, de son, de vibration placés dans le matelas permettent au lit de comprendre que vous ou votre conjointe se met à ronfler.

A ce moment-là, le lit va incliner légèrement sa position, pour libérer les voies respiratoires –puisque le ronflement est dû à une obstruction du pharynx-, jusqu’à ce que vous arrêtiez de faire du bruit. Des chambres à air intégrées dans le matelas vont aussi adapter sa forme à votre position pendant que vous dormez, pour que vous soyez le plus confortable possible.

Anthony Morel (avec J.A)