RMC

Coronavirus: 2 morts de plus en France, le bilan passe à 11 morts et 716 contaminés

Image d'illustration - Services d'urgence à Crépy-en-valois, zone touchée par le Covid-19

Image d'illustration - Services d'urgence à Crépy-en-valois, zone touchée par le Covid-19 - FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

La direction générale de la santé a annoncé ce samedi que deux personnes de plus sont décédées dans le cadre de l'épidémie de coronavirus.

Deux nouveaux décès liés à l'épidémie de coronavirus ont été recensés ce samedi en France. Les deux personnes décédées étaient dans les Hauts-de-France pour l'une et la Normandie pour l'autre.

Deux personnes supplémentaires sont mortes en France après avoir été infectées par le coronavirus, ce qui porte à onze le nombre total de personnes décédées sur le territoire. Ces "deux décès supplémentaires" sont survenus dans les Hauts-de-France et en Normandie, précise le ministère, avec un total de 716 cas confirmés.

L'une de ces deux nouvelles victimes est une femme née en 1937 et résidente en EHPAD à Crépy-en-Valois (Oise), ont précisé dans un communiqué l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France et la préfecture de l'Oise. La patiente est décédée dans la nuit du 4 au 5 mars au centre hospitalier de Beauvais.

Les personnes âgées les plus vulnérables

Alors que le virus circule avec beaucoup d'intensité dans certains départements, des mesures contraignantes ont été annoncées vendredi soir: la fermeture à partir de lundi, pendant 15 jours, des crèches et établissements scolaires dans l'Oise et le Haut-Rhin.

"A ce jour, le virus est présent dans certains territoires et circule, même s'il n'est pas présent partout sur le territoire", souligne le ministère qui fera un point presse en fin de journée. L'ensemble du pays reste donc au stade 2, mais le passage au stade 3, celui de l'épidémie, est inexorable à terme.

Les personnes âgées étant les plus vulnérables face au virus, il est recommandé d'éviter les visites dans les EHPAD. Dans les établissements de santé, les visites sont limitées à une personne par patient. Les mineurs et les personnes malades ne doivent pas rendre visite aux personnes hospitalisées, y compris en maternité.

AFP