RMC

Coronavirus: des pharmacies épinglées pour revente illégale de masques

Au moins trois pharmacies qui se livraient à cette pratique ont été épinglées par la police. L'ordre des pharmaciens scandalisé, demande également des sanctions exemplaires.

"Cette bataille aura sa part d'ombre. Avec ses vols, ses trafics, ses accapareurs et ses profiteurs", a prévenu ce jeudi Édouard Philippe au Sénat.

Des profiteurs, comme certaines pharmacies notamment à Paris et à Marseille qui revendent des masques de protection à des clients lambda.

Une infraction, aux directives gouvernementales puisque ces masques de protections sont désormais exclusivement réservés aux personnels de santé, qui en manquent.

Les sanctions pourront aller jusqu’à l’interdiction d’exercer

Jeudi matin, des policiers parisiens découvrent qu’une officine du 10e arrondissement revend des masques 1,30 euro pièce à des clients lambda. Interpellé, le gérant a reconnu les faits: 2.000 masques ont été saisis.

Idem dans une pharmacie du 16e arrondissement de Paris, où des masques FFP2 étaient aussi revendus sous le comptoir. Près de 1.000 masques ont été saisis.

Enfin à Marseille, les policiers observent une longue file d’attente devant une pharmacie, contrôlent quelques clients et découvrent que la pharmacienne écoulait des stocks en douce. Des enquêtes ont été ouvertes pour déterminer la provenance de ses masques.

En plus des amendes délivrées par la police, l’ordre des pharmaciens scandalisé va porter plainte contre ces gérants. Les sanctions pourront aller jusqu’à l’interdiction d’exercer.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec C.P.)