RMC

Coronavirus: l'Institut Pasteur n'imagine pas de vaccin "avant l'été 2021"

Sur l'antenne de RMC, le directeur scientifique de l'Institut Pasteur assure qu'il n'y aura pas de vaccin contre le coronavirus d'ici l'automne 2021. Un calendrier que Christophe D'Enfert explique.

Christophe D'Enfert, directeur scientifique de l'Institut Pasteur est catégorique: "Ce ne sera pas avant l'été 2021". La France devra sans doute attendre environ "un an et demi" pour disposer d'un vaccin contre le Covid-19, dont la pandémie a déjà fait plus de 450 décès sur le territoire français. Invité vendredi soir de RMC Mobilisation Générale, le Professeur explique ce délai par la nécessité de "développer ces candidats-vaccins".

"Il faut potentiellement les tester chez l'animal, des rongeurs ou des primates. Puis il faut faire un certain nombre d'études cliniques (...) qui permettent de s'assurer de l'innocuité du vaccin, de sa capacité à générer une protection et, ensuite, de son efficacité. Ça prend du temps", insiste-t-il.

Un dérivé du vaccin contre la rougeole

"À l'Institut Pasteur, nous travaillons sur un vaccin dérivé de celui contre la rougeole, poursuit Christophe D'Enfert. Il est connu pour son absence d'effets secondaires, son efficacité et la possibilité de le produire en grande quantité. Nous estimons que, si tout se passe bien, nous serions en mesure, avec des partenaires industriels, de proposer ce vaccin à l'automne 2021".

Un avis sur le calendrier partagé par des multinationales de l'industrie pharmaceutique, qui se sont engagées à fournir un vaccin partout dans le monde d'ici douze à dix-huit mois. Pour l'heure, certains patients se voient administrer des antiviraux ou d'autres traitements expérimentaux en cours d'évaluation.

Julien Absalon