RMC

Coronavirus: "Le virus touche assez peu les enfants, on ne sait pas pourquoi"

Le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat était l'invité de Bourdin Direct ce mardi matin.

L'épidémie de nouveau coronavirus a dépassé mardi les 100 morts en Chine, avec plus de 4.500 cas de contamination confirmés. En France, les deux cas parisiens "vont bien", assure le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat.

"Il faut rester vigilants bien sûr. Ils ont de la fièvre et ils toussent mais rien de grave. Il n'y a pas de traitement spécifique pour le moment, car aucun n'est validé. On leur donne des traitements symptomatiques pour éviter les surinfections bactériennes et pour faire passer la fièvre. Ils sont dans des chambres à pression négative, c'est-à-dire que l'air ne peut pas sortir, mais seulement rentrer pour éviter la contamination. Ils n'ont pas d'autres contacts que leur infirmier ou leur médecin", a-t-il expliqué.

"Il ne faut pas faire de psychose"

En attendant, pas de panique à avoir, assure le scientifique: "Pour l'attraper il faut avoir des contacts proches, moins d'un mètre, répétés, par voie respiratoire. Il ne faut pas faire de psychose. Dans la rue, on ne peut pas l'attraper en croisant quelqu'un. Il ne sert à rien de paniquer, nous avons les moyens de faire face. Rien ne sert non plus de mettre un masque si vous n'avez aucun symptôme".

Autre constatation scientifique: très peu d'enfants sont touchés. "La famille des coronavirus touche assez peu les enfants, on ne sait pas pourquoi. Est-ce qu'ils sont touchés et qu'ils n'ont aucun symptôme et donc on ne les détecte pas? Des études montrent une résistance des enfants. Quand ils sont touchés, ils n'ont pas de forme grave du coronavirus", a-t-il aussi expliqué.

P.B.