RMC

Coronavirus: "On est considérés comme des pestiférés", confie le père d'une étudiante française revenue de Wuhan

Alexandra, étudiante en échange universitaire à Wuhan, était en vacances dans la campagne chinoise au début de la crise. Elle a tout abandonné sur place et rejoint directement la France par ses propres moyens.

Alors que l'épidémie de Coronavirus a fait au moins 170 morts en Chine, certains expatriés qui y vivaient ont quitté le pays par leurs propres moyens. C'est le cas notamment de deux étudiantes de l'université de Lyon, qui étaient à Wuhan pour un programme d'échange universitaire. Elles étaient en vacances lorsque Wuhan a été placée sous quarantaine. Elles ont laissé toutes leurs affaires sur place.

Les traits tirés, Alexandra, 20 ans, est fatiguée mais soulagée d’être enfin chez elle. L’étudiante était en vacances avec une amie dans le sud de Wuhan, quand elle a pris la décision de quitter le pays dans la précipitation et par ses propres moyens.

"C’était très angoissant comme atmosphère et surtout ces rumeurs de ville bloquée, ces trains qui s’annulent, on était à la campagne. On s’est dit que là ça commence à devenir grave."

"On se retrouve considérés comme des pestiférés"

Les deux amies prennent d’abord un train puis rejoignent Pékin en avion d’où elles décollent pour Munich avant d’atterrir à Lyon. Un périple de 48 heures compliqué. Pascal, son père, dénonce le manque de prise en charge par les autorités françaises.

"On aurait souhaité avoir des consignes plus précises. Quarantaine, pas quarantaine? Parce que Madame Buzyn annonce une mise en quarantaine des gens qui vont arriver de Wuhan. C’est dangereux de dire cela parce que maintenant l’opinion publique se dit qu'il faut être en quarantaine. Sauf que tous les gens qui sont rentrés par leurs propres moyens, on ne leur a pas imposé de quarantaine et là on se retrouve nous dans une situation où on est considéré comme des pestiférés."

Alexandra a fait tous les tests médicaux et ne présente aucun symptôme du coronavirus.

Florence Donjon (avec J.A.)