RMC

Coronavirus: reprise des transferts de malades pour désengorger les hôpitaux

C'est la première fois depuis le printemps dernier que des patients atteints d'une forme grave du coronavirus sont transférés d'un hôpital à un autre.

Les transferts de patients ont repris pour soulager les hôpitaux sous tension. Huit malades des hôpitaux de Roubaix et Tourcoing ont été transférés dans la nuit de jeudi à vendredi vers des établissements de la région lilloise, et huit autres d’Auvergne-Rhône-Alpes vers la Nouvelle-Aquitaine.

Ces deux villes du Nord sont confrontées à une situation particulièrement critique. Roubaix accueille plus de 1.000 nouveaux cas par semaine, un peu plus de 950 pour Tourcoing. Alors, pour éviter la saturation d'ici deux semaines, des transferts ont été opérés.

Les capacités de réanimation saturées

De leur côté, les hôpitaux de Bordeaux, Poitiers et Brive ont accueilli ce vendredi soir, huit patients d’Auvergne-Rhône-Alpes. Les capacités actuelles de réanimation de la région ne permettent plus de réaliser un accueil en toute sécurité selon l'Agence régionale de santé. Des transferts, réalisés en avion sanitaire médicalisé par les SAMU.

Durant la première vague, 129 patients avaient été transférés du Grand Est et de l'Ile-de-France vers des établissements de Nouvelle-Aquitaine.

Romain Poisot (avec C.P.)