RMC

Coronavirus: une épidémie est "inexorable" selon Emmanuel Macron

RMC
Le président de la République n'a pas caché que l'épidémie de coronavirus qui touche la France risquait d'empirer dans les jours à venir.

L'épidémie de Covid-19 continue de provoquer inquiétude et mesures d'exception dans le monde, privant d'école près de 300 millions d'élèves, vidant les stades et les lieux de culte, au moment où l'OMS regrette que certains pays n'en fassent pas assez pour combattre ce nouveau coronavirus.

La France avance, elle, vers une épidémie "inexorable", selon Emmanuel Macron, avec des mesures pour enrayer le coronavirus qui auront un impact important sur la vie quotidienne. "Il y a un moment où, nous le savons tous (...) une épidémie est de toutes façons inexorable", a déclaré le chef de l'Etat qui a reçu une vingtaine de spécialistes à l'Elysée pour "essayer de stopper l'arrivée, ensuite pour ralentir" la propagation de la maladie, qui touche désormais toutes les régions de France.

La représentation nationale n'a pas échappé à la contamination. Un député LR du Haut-Rhin a été hospitalisé en "réanimation", un salarié de l'Assemblée nationale est aussi infecté et un autre cas est "suspect", a annoncé la présidence de l'Assemblée jeudi soir.

Un conducteur de bus parisien et un agent travaillant dans une station de la ligne 6 du métro parisien ont également été contaminés par le Covid-19. 

L'Unesco recense 13 pays contraints de fermer toutes leurs écoles, affectant plus de 290 millions d'élèves. Il y a deux semaines, seule la Chine, où le virus est apparu en décembre, avait pris la décision de fermer ses écoles. En Italie, la fermeture de 58.000 écoles, collèges, lycées et universités est inédite dans l'histoire du pays, où les cours avaient continué même pendant la Seconde guerre mondiale et les bombardements des Alliés.

La rédaction avec AFP