RMC

Covid-19: la reine d'Angleterre fera partie des premières personnes vaccinées

La Grande Bretagne se prépare au lancement de sa campagne de vaccination ce mardi. Un moment qualifié d'"historique" par le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock.

Les personnes "les plus vulnérables et les plus de 80 ans, le personnel des maisons de retraite" et du service public de santé "seront parmi les premiers à recevoir les vaccins" a précisé le ministre.

800.000 doses du vaccin de Pfizer et BioNTech seront disponibles dans un premier temps. En tout 40 millions de doses ont été commandées pour vacciner 20 millions de Britanniques.

Et selon plusieurs médias Britanniques, le reine Elizabeth II et son mari le prince Philip, feront partie des premiers vaccinés. Pour montrer l'exemple, car la reine a 94 ans son mari, en a 99. Ils sont donc prioritaires.

Ce n'est pas un traitement de faveur

Le Royaume-Uni a décidé de vacciner en premier les plus de 80 ans et les plus vulnérables. La reine et les membres de la famille royale compte médiatiser ce "moment historique" pour « encourager le plus grand nombre à se faire vacciner". C'est ce que rapporte la presse britannique. Car comme en France, les autorités d’Outre-Manche craignent que les militants anti-vaccins rendent une partie de la population sceptique.

Ce n'est pas une première pour la couronne britannique. Déjà, en 1957, les enfants de la reine Elizabeth, le prince Charles et la princesse Anne, 8 ans et 6 ans à l’époque, ont fait partie des premiers vaccinés contre la polio.

Nicolas Traino (avec C.P.)