RMC

Des amendes pour ceux qui ne portent pas de masque dans les transports?

Patrick Jeantet, président de l'opérateur Keolis qui exploite les métros, trams et bus à Lyon, Lille, Bordeaux ou encore Rennes, était l'invité de "Bourdin direct", ce vendredi matin. Il estime qu'il faut rendre le masque obligatoire dans les transports et sanctionner les contrevenants.

Pour voyager durant le confinement et en l'absence d'une distanciation sociale dans les métros, tramways et bus, le port du masque par tous les passagers paraît être une solution "de bon sens" selon Patrick Jeantet, président de l'opérateur Keolis qui exploite les lignes de transports en commun de Lyon, Lille, Bordeaux ou encore Rennes.

Alors que 5% des usagers habituels utilisent actuellement les transports de Keolis selon son président, son entreprise commence à préparer la phase de déconfinement avec les autorités publiques.

"Malheureusement en France si on ne met pas de sanctions on a toujours des cas particuliers"

Il estime que "le port du masque obligatoire paraît être de bon sens" à partir du 11 mai, alors que les buralistes vendront des masques, des municipalités vont en distribuer, et que certains en fabriquent eux-mêmes.

Et pour faire respecter cette obligation, Patrick Jeantet estime qu'il faut sanctionner les comportements qui relèvent du manque de civisme que l'on peut constater habituellement.

"Malheureusement en France si on ne met pas de sanctions on a toujours des cas particuliers, j'espère peu nombreux. Certains ont un sens civique un peu moins fort que la majorité des Français, une catégorie faible mais néanmoins existante. Il faut que tout le monde ait ce masque. Et donc des PV pour les récalcitrants."
J.A.