RMC

"Dry January": quels effets bénéfiques sur la santé un "janvier sobre" apporte-t-il?

Après les Fêtes de fin d'année qui sont synonymes pour certains d'excès en termes d'alcool et de nourriture, les Français sont de plus en plus tentés par le "Dry January", un janvier sans alcool pour se remettre en forme.

Après les fêtes de fin d'année... le mois sans alcool ! C'est le défi du "Dry January". Une campagne de santé publique lancée en 2013 en Grande-Bretagne et qui fait de plus en plus d'émules dans l'Hexagone.

L'objectif est de faire une pause dans sa consommation d'alcool pendant 30 jours après les fastes des Fêtes, mais aussi de tester sa dépendance. 

Le mois sans alcool est donc bénéfique pour la santé, mais aussi pour le porte-feuille. Autant de raisons qui motivent de plus en plus de Français.

"J'ai envie de savoir quelle place l'alcool a dans ma vie"

Ouvrir le frigo pour se servir une bière. A partir de ce mercredi et pour un mois, Hadrien ne le fera plus. Cet étudiant de 21 ans a décidé de tenter l'expérience du Dry January.

"Il y a les repas de familles, les soirées étudiantes, les afterwork. Ca permettra de me rendre compte si je consomme beaucoup ou pas. J'ai envie de savoir quelle place l'alcool a dans ma vie."

"On dort mieux, on est plus zen, on est moins bouffi, on est moins fatigué"

Et en un mois de pause, les effets positifs sur la santé sont nombreux. Amine Benyamina, psychiatre et addictologue.

"On dort mieux, on est plus zen, on est moins bouffi, on est moins fatigué... Il arrive même parfois de perdre du poids car il y a un apport calorique très important. On est plus concentrés, plus efficients quand on arrête sur une durée plus ou moins longue."

Selon une étude britannique, 80% des participants avaient l'impression de mieux contrôler leur consommation d’alcool après avoir arrêté tout le mois janvier. 

Juliette Pietraszewski (avec J.A.)