RMC

"Dupin Quotidien": comment expliquer l'augmentation du prix des mutuelles ?

C'est encore une des nombreuses conséquences du coronavirus. Le prix des mutuelles ont beaucoup augmenté cette année.

Les tarifs se sont envolés. Et ce sont les séniors qui sont le plus touchés par ces augmentations qui dépassent parfois les 14%, selon le comparateur Meilleurassurance.com. Pour certains contrats qu'on dit "renforcés" par exemple le tarif moyen national, qui s'élevait à 2 560 euros l'an dernier, "est passé à 2 871 euros".

Dans certains départements, la barre des 3.000 euros a même été franchie. Et c'est en Île-de-France, et près de la Méditerranée en que les tarifs atteignent des records.

Comment expliquer une telle augmentation ?

La principale explication c'est évidemment la hausse des frais de santé. Mais les mutuelles ont aussi sans doute commencé à anticiper la crise économique puisqu'il y a déjà une baisse des cotisations. Et puis, il y a autre chose qu'elles anticipent c'est l'instauration d'une taxe par le gouvernement.

Cette taxe qui sera d'un milliard d'euros en 2021, puis de 500 millions en 2022. Le gouvernement estime en effet que les mutuelles ont fait beaucoup d'économies pendant la pandémie avec toutes les opérations déprogrammées, et qu'il faut les mettre à contribution.

Il y a aussi le remboursement des lunettes à 100%

Ce qu'on appelle la réforme "100% santé" mise en place cette année avec le "reste à charge zéro" pour certaines lunettes, certaines prothèses auditives et des prothèses dentaires. 

Le gouvernement avait assuré que cette réforme n'entraînerait pas d'augmentation des tarifs des mutuelles. On voit bien qu'au contraire ça a eu des conséquences: Les prix ont augmenté et ça ne va pas s'arranger. Il y a un risque que les assurés résilient leurs contrats pour se tourner vers des mutuelles moins chères et qu'ils soient donc moins vite soignés, et moins bien.

Marie Dupin