RMC

"Enfin ils prennent cette décision!": l'Italie ferme tous ses commerces, sauf ceux dédiés à l'alimentation et à la santé

Derrière la Chine, l'Italie est le deuxième pays au monde le plus touché par le coronavirus. Dans une déclaration officielle, le Premier ministre italien a annoncé ce mercredi soir la fermeture des commerces.

Depuis plusieurs jours des responsables de la Lombardie dans la région de Milan, de loin la plus touchée et poumon économique du pays, demandaient au gouvernement de renforcer les restrictions. C’est désormais chose faite.

Les italiens avaient déjà l’interdiction de se rassembler, ce mercredi soir, le Premier ministre italien Giuseppe Conte, a pris des mesures drastiques: "Maintenant, nous allons fermer les commerces à l’exception des supermarchés, des magasins de nourriture ou des pharmacies. Nous allons fermer les magasins, les bars, les pubs, les restaurants. Nous allons fermer les coiffeurs et les salons de beauté, tous les endroits qui ne peuvent pas garantir de distance de sécurité d’un mètre".

"Quand on voit les bilans tous les jours, il faut faire quelque chose"

Une décision qui arrive un peu tard d’après Marie. Cette française de 26 ans vit à Milan depuis 2 ans: "Enfin ils prennent cette décision! Parce que je trouvais que ça n’avait pas trop de sens de nous mettre en zone rouge et nous empêcher de circuler comme on voulait si on ne fermait pas les bars et les restaurants".

Mais certaines habitudes sont difficiles à perdre: "J’avoue, hier je suis allée prendre un café et je me suis dit que j’étais bête parce que devant le comptoir ils mettaient des espèces de barrière pour qu’il y ait au moins un mètre de sécurité. Ça change clairement notre mode de vie mais c’est parce qu’il y a une urgence sanitaire. Quand on voit les bilans tous les jours, il faut faire quelque chose".

Le Premier ministre italien a précisé que les transports publics ne seraient pas interrompus.

Mélanie Delaunay, Margaux Bédé et Rémi Ink (avec C.P.)