RMC

Est-ce possible? Quelles conséquences? Tout savoir sur un éventuel report du second tour des municipales

La question d'un report du second est sur la table après que l'ensemble de la classe l'ait demandé dimanche. Est-ce possible ? Que disent les textes de loi ?

Abstention record pour le 1er tour des élections municipales, entre 53,5 et 56% des Français ne sont pas allés voter au terme d'une campagne quasiment inexistante et dans un contexte complètement bouleversé par la crise du Coronavirus. Une crise qui menace la tenue du second tour.

La classe politique dans son ensemble, du RN à EELV en passant par les LFI et les LR réclament depuis dimanche soir le report du second tour des élections municipales. Le Premier ministre, Edouard Philippe, consultera "en début de semaine" un conseil scientifique ainsi que les chefs de partis pour décider ou non du report du scrutin dimanche prochain.

Une telle décision serait sans précédent dans l'histoire de notre pays. Ca n'est jamais arrivé par le passé. Invité sur le plateau de France 2, le ministre de la Santé a avoué s'être posé la question sur la tenue de l'élection. Et annonce une décision rapide pour le second tour.

Les élections, lorsqu'il y a deux tours, forment un tout indissociable

Mais que disent les textes de loi, est-ce tout simplement possible ? Et quelles seraient les conséquences d'un report du second tour ?

Pour décider de reporter une élection, il faut que la situation soit exceptionnelle: avec la crise sanitaire du Coronavirus, nous sommes dans cette configuration, affirme un spécialiste de la Constitution.

Le gouvernement peut donc tout à fait décider de reporter le second tour dimanche. Il doit pour cela faire voter une loi, en urgence, par le Parlement. Mais cette décision aurait des conséquences. Tous les spécialistes du droit s'accordent sur un point: les élections, lorsqu'il y a deux tours, forment un tout indissociable.

Avec des règles claires: le premier tour a lieu un dimanche, le second tour le dimanche qui suit. Si l'on décidait de repousser le second tour, le premier tour du scrutin et ses résultats seraient tout simplement invalidés. Sauf dans le cas des communes ou le candidat et ses colistiers ont été élus dès le premier tour.

Juliette Droz (avec J.A.)