RMC

Explosion des ventes de véhicules électriques depuis le déconfinement: "Il y a une prise de conscience"

Jean-Luc Moreau, spécialiste auto RMC, revient ce dimanche sur la prise de conscience liée au confinement et à la baisse de pollution drastique observée durant cette période.

Comme prévu, le déconfinement a été synonyme d'une remontée de la pollution de l'air en Île-de-France, qui n'a toutefois pas encore atteint ses niveaux d'avant les deux mois de confinement, comme l'a constaté Airparif.

Cette remontée de la pollution, notamment due au trafic routier, était attendue et a également été observée par d'autres Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air régionales, comme en Occitanie ou en Nouvelle Aquitaine, sans encore revenir aux niveaux d'avant le confinement.

2 personnes sur 3 ne veulent pas que l'on revienne aux niveaux de pollution antérieurs au Covid

Pendant le confinement, les émissions, notamment celles liées au trafic routier, "avaient connu une chute brutale et sans précédent, avec des émissions divisées par 4 par rapport aux niveaux pré-confinement", rappelle mercredi dans un communiqué Airparif, l'association qui surveille la qualité de l'air dans la région capitale.

"La pollution avait baissé de manière importante sur tous les indicateurs relevés, hormis deux épisodes liés aux épandages dans les champs. Or, depuis, ça remonte depuis qu'on recommencé à rouler. Ca paraît normal. Ca remonte progressivement. On voit bien que la pollution urbaine est fortement liée au trafic automobile. S'il y avait besoin d'une démonstration, elle est faite", note Jean-Luc Moreau, spécialiste auto RMC.

"Les ventes sont réellement en train d'exploser. Il y aura un avant et après-Covid"

Et le confinement a visiblement fait réfléchir beaucoup de monde sur cette qualité de l'air retrouvée grâce à cette diminution du nombre de véhicules en circulation.

"La question est si ce retour à la normale doit être une normalité? Une enquête concernant 21 grandes villes montre que deux personnes sur trois disent qu'elles ne voudraient pas que l'on revienne aux niveaux de pollution antérieurs au Covid. Ca veut dire qu'il y a eu une prise de conscience."

Une prise de conscience qui ne reste pas dans le vent, qui se traduit en actes depuis le déconfinement. En effet, les ventes de véhicules électriques bondissent.

"Les ventes sont réellement en train d'exploser. Il y aura un avant et après-Covid. Il y avait, avant, une montée progressive, et aujourd'hui il y a une rupture. C'est à dire que lorsque l'on regardera les ventes, il y aura une marche qui correspondra à ça. Ca se ressent clairement dans les déclarations des gens que l'on a interrogé."
Votre auto (avec J.A. et AFP)