RMC

Faut-il arrêter de rembourser l'homéopathie?

Alors que le ministère de la Santé s'apprête à faire évaluer son efficacité, on vous pose la question : faut-il mettre fin à son remboursement? Un tiers des Français y ont recours régulièrement.

L'homéopathie à la Une ce jeudi matin. Le ministère de la Santé s'apprête à faire évaluer son efficacité. Cette médecine alternative est toujours très populaire : un tiers des Français y ont recours régulièrement.

Les médicaments homéopathiques, ces petites granules blanches qui fondent sous la langue sont toujours remboursés à 30% par la Sécurité sociale.

"L'homéopathie ne repose sur aucun fondement scientifique"

Ses opposants veulent y mettre fin : à l'image de Thomas Gille, médecin en physiologie à l'hôpital Avicenne de Bobigny, ils dénoncent une pseudo-science dont l'efficacité n'a jamais été prouvé.

"L'homéopathie ne repose sur aucun fondement scientifique, la solidarité nationale n'a pas à supporter les soins liés à l'homéopathie. Il y peut y avoir une confusion entre la médecine et une pseudo-science."

Un médicament homéopathique, c'est une substance extrêmement diluée et administrée à toute petite dose. Les études n'ont jamais prouvé que l'homéopathie avait un effet réel sur les maladies mais les très nombreux patients eux, disent que ça marche, que c'est moins cher que les médicaments traditionnels, et que ça provoque beaucoup moins d'effets secondaires.

"L'évaluation mettra fin à cette polémique stérile et inutile"

Voilà pourquoi l'homéopathie ne doit pas être déremboursée, plaide Charles Bentz, président du syndicat national des médecins homéopathes français.

"Elle est peu coûteuse, elle ne représente que 1% des dépenses de l'assurance maladie. Nous ne craignons donc pas cette évaluation qui mettra une terme à cette polémique stérile et inutile." 

L'évaluation sera menée par la Haute autorité de santé qui devra dire si les médicaments homéopathiques méritent d'être remboursés à 30% ou s'il devront subir un nouveau coup de rabot... 

Il y a 15 ans, ils étaient remboursés à 65%... 

Victor Joanin (avec J.A.)