RMC

Grève des généralistes: le mouvement social des médecins est-il fortement suivi?

De nombreux médecins sont de nouveau en grève depuis lundi à l'appel d'un collectif. Ils réclament notamment le doublement du prix de la consultation, appelé à passer de 25 à 50 euros.

Le mouvement de grève des médecins généralistes se poursuit et une deuxième semaine de mobilisation a débuté ce lundi, et doit durer jusqu'au 2 janvier. Lancé par le collectif "Médecins pour demain", il concernerait environ 16.000 professionnels de santé, comme nous l'expliquait ce mercredi matin sur RMC Noëlle Cariclet, médecin psychiatre en grève et porte-parole du collectif.

Critiqués par le ministre de la Santé et certains de leurs confrères sur le timing de cette mobilisation, ces médecins demandent notamment le doublement du prix de la consultation, appelé à passer de 25 à 50 euros, le maintien de la liberté d'installation et protestent globalement contre une "déliquescence" du système de santé français.

Il y aurait au moins 12.000 grévistes, dont deux sur trois ont fermé leur cabinet depuis lundi dernier, selon le collectif. Les autres continuent à recevoir des patients en urgence quelques heures par semaine pour soulager les services hospitaliers en tension dans leur région.

Une grève reconduite ?

Toute la France est touchée quelle que soit la densité de population. Ce qui veut dire que les médecins ruraux se mobilisent aussi. Les cabinets médicaux sont appelés à rester fermés jusqu'au 2 janvier.

Mais le mouvement pourrait être reconduit, prévient la fondatrice du collectif sur RMC, car le ministre n'a pour l'instant pas prévu de les recevoir avant le 5 janvier, jour de leur manifestation nationale à Paris.

En attendant, ces médecins grévistes se tiennent prêts en cas de réquisition. "Si l'Etat n'utilise pas cet outil, c'est qu'il ne juge pas la crise assez grave", ironisent-ils.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours