RMC

"Il va y avoir des morts": l'alerte de François Braun face à la 9e vague de Covid

Le ministre de la Santé, François Braun, avertit ce vendredi sur RMC et BFMTV qu'il y aura de nouveaux morts, alors que la neuvième vague de Covid-19 touche fortement les Ehpad et que le taux d'incidence est en hausse de 26% sur l'ensemble du territoire national.

Une soixantaine de clusters de Covid-19 ont été recensés dans les Ehpad en France. Résidents et personnels compris, cela représente une augmentation de 25% des cas en une semaine selon les informations de RMC.

Et partout, la 9e vague progresse ces derniers jours et le gouvernement multiplie les appels à la vigilance, alors que seulement 21% des résidents d’Ehpad ont la totalité des doses de vaccin requises, chiffre le ministère. Sur l'ensemble du territoire, le taux d'incidence est de 576,3 en hausse de 26,6% en une semaine.

"On continue à mourir tous les jours en France"

"Depuis 15 jours, le taux d'incidence augmente à un haut niveau. Nous sommes dans une remontée de contaminations avec le nouveau variant BQ1.1", reconnaît ce vendredi sur le plateau de RMC et BFMTV le ministre de la Santé François Braun.

"Il va y avoir des morts. On continue à mourir tous les jours en France du Covid-19, alors que nous avons le vaccin. Et ceux qui meurent, ce sont les personnes âgées et/ou avec des facteurs de risque: hypertension artérielle, diabète, obésité et ceux qui sont soignés pour le cancer ou immunodéprimés", alerte le ministre de la Santé.

Une dose de rappel tous les six mois

Pour éviter une hécatombe, il appelle tous les Français à se faire vacciner et à profiter d'une seconde dose de rappel: "La vaccination est ouverte à tout le monde, mais la cible, ce sont les plus fragiles", assure François Braun. Pourtant dans les faits, il est difficile pour le reste de la population de se faire vacciner: "C'est inacceptable si des pharmacies refusent le rappel pour tout le monde", déplore-t-il, alors que le rappel doit être fait tous les 6 mois.

Face aux clusters qui se multiplient dans les Ehpad et au confinement de certains résidents, François Braun assure comprendre l'angoisse des familles pour l'avoir lui-même vécue. Il estime que c'est le signe de la nécessité du retour des gestes barrières: "C'est la preuve qu'il faut insister sur la vaccination et les gestes barrières avec l'isolement et le port du masque FFP2", appelle-t-il.

Jeudi, le président de la République est apparu masqué à l'occasion d'un déplacement dans la Vienne. "Je suis les préconisations de mon ministre. Face à la remontée de l’épidémie, c’est bien de faire de la pédagogie. On n’a pas envie de revenir aux obligations généralisées", a assuré Emmanuel Macron invoquant "l'esprit de responsabilité".

G.D.