RMC

"Il y a un besoin physique et mental": ils ont travaillé non-stop durant le confinement et savourent l'arrivée des vacances

Les vacances se poursuivent en France dans le contexte de déconfinement. Bruno, gérant d’une épicerie qui a tourné à plein régime durant le confinement, savoure l'arrivée de congés bien mérités.

Nouveau week-end de départ en vacances. Week-end du 14 juillet et certains d'entre vous vons faire le pont lundi. Il y aura donc du monde sur les routes. Bison Futé prévoit un samedi classé rouge dans le sens des départs et orange dans le sens des retours.

Des vacances bienvenues notamment pour ceux qui ont travaillé durant toute la période du confinement. A Toulouse, Bruno, gérant d’une épicerie fine, n’a jamais fermé les portes de son commerce alimentaire. "Psychologiquement, il y a un contrecoup, et ensuite, physiquement je suis très fatigué", confie-t-il.

"Il y a un besoin physique et mental !"

Alors évidemment, Bruno attend avec impatience les deux semaines de vacances avec son épouse en Provence.

"Il y a un besoin, il y a un besoin physique, mental ! 15 jours, ce n’est pas énorme. Lecture, dépaysement et peut être pas forcément envie de voir grand monde"

"Il faut vraiment encourager tout le monde à essayer de lutter contre une forme un peu sourde d’épuisement"

Pour Laurent Schmidt, psychiatre au CHU de Toulouse-Purpan, il faut lâcher prise.

"L’idée, c’est d’avoir des phases de distractions, de repos, de sports, d’apaisement, cet aspect-là est très important pour recharger les batteries, il faut vraiment encourager tout le monde à essayer de lutter contre une forme un peu sourde d’épuisement en prenant des repos qui sont bien méritées."

Mais selon ce psychiatre, il ne faudra pas complètement se relâcher afin de respecter les gestes barrières.

Jean-Wilfrid Forquès (avec J.A.)