RMC

Indre-et-Loire: une sexagénaire refusée aux urgences meurt à son domicile le jour de Noël

Faute de place aux urgences le jour de Noël, une sexagénaire a été invitée à rentrer chez elle et y contacter le Samu. Dépêché sur place, les secours n'ont pu que constater son décès

Un drame le soir de Noël. Ce dimanche 25 décembre, une sexagénaire présentant des difficultés pour respirer, est morte chez elle à Fondettes près de Tours en Indre-et-Loire, après avoir été refusée aux urgences d'une clinique, révèle La Nouvelle République.

Selon le quotidien local, la victime qui présentait des difficultés à respirer, avait été conduite aux urgences de la clinique de l’Alliance à Saint-Cyr-sur-Loire par son mari.

Mais arrivée sur place, on lui annonce qu'elle ne peut être prise en charge avant de la renvoyer chez elle en lui demandant de prévenir le Samu ou de se rendre aux urgences du CHRU Trousseau de Tours, à 20 minutes de voiture.

Le couple décide de regagner son domicile et dans la foulée, contacte le Samu qui envoie une ambulance des sapeurs-pompiers. Alors que les secours sont en chemin, la sexagénaire fait un arrêt cardiaque. Arrivés chez elle, les sapeurs-pompiers ne parviennent pas à la réanimer. Elle est morte peu après minuit.

"Les victimes sont ballotées de droite à gauche"

"Cette clinique quand, elle n'a plus de place, renvoie les patients", déplore ce mardi sur le plateau des "Grandes Gueules", Anthony, pompier à Tours. "Ça reste du domaine médical, si ça se trouve cela n’aurait rien changé qu'elle soit admise mais il y aura toujours un doute", ajoute-t-il décrivant une situation médicale critique en Indre-et-Loire.

"Le vrai problème de fond c’est que cette clinique de Saint-Cyr-sur-Loire, lundi, quand elle n’a plus pu absorber de patients, elle a fermé. L’autre clinique du sud de Tours, ferme à 22h et c’est le CHRU qui absorbe toutes les urgences ainsi que celles de l'hôpital de Chinon qui était fermé cette nuit", assure Anthony sur RMC et RMC Story.

"Les victimes sont ballotées de droite à gauche, les ambulances de sapeurs-pompiers parcourent de nombreux kilomètres parce que les services d'urgence nous refusent les patients et il faut les amener ailleurs", raconte le pompier.

Une situation telle que le CHRU de Tours invite les patients à contacter le Samu avant de se déplacer: "Il faut contacter le 15 avant de vous déplacer. Pour les urgences pédiatriques, il est conseillé de contacter préalablement le médecin traitant ou le 15", assure la direction de l'hôpital sur Twitter.

L'Indre-et-Loire fait face à une situation médicale critique, rappelle La Nouvelle République. Les services de soin du départements sont saturés face aux épidémies de Covid-19, de bronchiolite et de grippe. Les médecins généralistes et les services d'urgence de ce département de 600.000 habitants sont débordés, à l'instar de nombreux services du pays. Une situation qui ne risque pas de s'améliorer alors que les médecins généralistes appellent à la grève, jusqu'au 2 janvier au moins.

G.D.