RMC

Infirmière à la retraite, Evelyne s'est mobilisée contre le Covid… mais a trop travaillé selon sa caisse de retraite

RMC S'ENGAGE POUR VOUS - Evelyne est infirmière et retraitée. Pour aider face au Covid, elle est retournée travailler en Ehpad et a touché un salaire. Mais sa caisse de retraite lui a dit qu'elle devra en rembourser une partie...

Un coup de main pas récompensé? Evelyne est infirmière à la retraite et a prêté main forte en Ehpad cette année pour soulager ses anciens collègues lors des vagues de Covid. Elle a été payée, mais sa caisse de retraite lui dit qu'elle devra rembourser une partie de salaire parce qu'elle a dépassé le plafond autorisé pour cumuler les revenus de sa retraite et d'une activité professionnelle.

Ce que la caisse de retraite a dit à Evelyne au téléphone, c'est qu'il faut attendre un décret gouvernemental qui supprimera ce plafond. Evelyne, elle, pense que ce n'est pas normal de rendre une partie de ce qu'elle a gagné, alors qu'elle a rendu service à la société.

"Ce que j'ai gagné du 22 novembre jusqu'au 17 décembre, en brut, je devrai le rembourser à ma caisse de retraite l'année prochaine. Je vais donner entre 2.500 et 2.800 euros si le décret n'est pas pris. Je me dis qu'en cette période où il y a des besoins de personnel, je trouve dommage qu'on ne nous remercie pas d'être au travail."

La loi finalement promulguée (tardivement), la situation va se décanter

Il faut avouer que c'est très compliqué de trouver les informations tout seul. On a donc contacté les ministères concernés. Et on nous a affirmé que tout est régularisé par la loi de financement de la sécurité sociale, promulguée il y a 6 jours.

Donc la caisse de retraite d'Evelyne ne pourra pas lui réclamer 1 centime de ce qu'elle a gagné en 2021 en travaillant comme renfort en établissement de soins. La caisse de retraite l'a d'ailleurs reconnu mardi, après nos sollicitations. En remettant la faute sur le gouvernement, qui s'y prend en effet, un peu à la dernière minute.

En 2022, Evelyne peut-elle continuer à travailler sans inquiétude?

On a posé la question au gouvernement. Est-ce que le dispositif qui permet aux soignants retraités de cumuler emploi et salaire, sans plafond, va être prolongé en 2022? On nous a répondu que "ce n'est pas arbitré à ce stade". Une aberration pour Yves Decalf, président du Syndicat national des médecins concernés par la retraite.

"Il faut aller vite. Dans la situation actuelle, je vois mal le gouvernement ne pas reprendre ce dispositif pour faire face. Quand on sait qu'on va peut-être avoir 200.000 contaminés prochainement, il faut des bras. Pour la vaccination, pour prêter main forte... On a un gros stock de retraités dans le milieu médical. Donc c'est un point important."

Selon Yves Decalf, 10 à 15.000 médecins, infirmières et infirmiers à la retraite pourraient être à nouveau être mobilisables, grâce à ce dispositif, en 2022.

>>> A LIRE AUSSI - "Il est temps que l'on parle des vieux": l'appel du Conseil national autoproclamé de la vieillesse sur RMC

Benoit Ballet (édité par J.A.)