RMC

"J'ai rencontré le préfet il y a 3 jours": le maire de Crépy-en-Valois, atteint du coronavirus, s'inquiète de la propagation de la maladie

Le maire de Crépy-en-Valois, d'où est originaire le premier mort français lié au coronavirus, a lui même été contrôlé positif à la maladie et a été confiné chez lui.

Cent-trente cas de coronavirus ont été recensés en France selon un nouveau bilan des autorités sanitaires présenté dimanche soir. Et pour l'instant, 116 personnes sont hospitalisées et 9 sont en situation clinique grave. Dimanche soir, Bruno Fortier le maire de Crépy-en-Valois, dans le département très touché de l'Oise, a annoncé avoir été testé positif au coronavirus.

"Je suis porteur de cette cochonnerie", a-t-il assuré au micro de RMC. En contact avec un malade mi-février, le maire de Crépy-en-Valois se dit pourtant en forme: "J'ai un peu de toux mais je n'ai pas de fièvre, je ne suis pas en état fébrile. J'ai été mis en confinement, je ne suis pas hospitalisé mais je dois rester avec un masque chez moi sans rencontrer personne".

"Ça m'inquiète pour ma famille et tous les gens que j'ai rencontré"

L'élu n'a désormais qu'un but : éviter la propagation de la maladie: "Ça m'inquiète pour ma famille et tous les gens que j'ai rencontré. Immédiatement on pense à eux, y compris au préfet au sous-préfet et au directeur général de l'ARS. J'ai rencontré tous ces gens il y a quatre jours. Je suis en train de faire une liste pour la donner aux autorités".

Bruno Fortier ne compte pas pour autant arrêter son activité de maire. Il veut continuer à informer ses administrés sur les mesures à respecter pour lutter contre le coronavirus. Depuis le début de l'épidémie, 3000 personnes seraient mortes dans le monde, selon un nouveau bilan.

Nicolas Ropert (avec Guillaume Dussourt)