RMC

La climatisation peut-elle favoriser la propagation du coronavirus?

Le professeur Daniel Camus, infectiologue à l'institut Pasteur de Lille, était invité de RMC ce lundi matin et a détaillé en quoi la climatisation n'est pas une source d'infection mais peut faire re-circuler de l'air contaminé en quelque sorte.

Une étude "préliminaire" publiée mercredi dernier par des chercheurs de Canton, en Chine, s'est intéresse à un déjeuner de famille, qui s'est déroulé le 24 janvier. Une famille de Wuhan se retrouve à Canton, pour un repas de fête dans un restaurant qui compte 73 personnes. Parmi eux, une femme de 63 ans qui sera, quelque temps plus tard, testée positive au Covid-19. 15 jours après, neuf autres clients de ce restaurant développent à leur tour la maladie.

Cette dame pourrait avoir contaminé des gens devant et derrière elle, dans la salle, mais pas les serveurs, qui sont pourtant venus près d'elle, ont touché son assiette, ses couverts. Pour les chercheurs chinois, la climatisation placée au-dessus d’une table dans la rangée de la personne malade aurait joué un rôle-clé. La climatisation favoriserait, par le flux d'air, la transmission d'aérosols contaminés vers les autres tables.

"La meilleure climatisation c'est la ventilation avec de l'air extérieur"

Le professeur Daniel Camus, infectiologue à l'institut Pasteur de Lille, était invité de RMC ce lundi matin. Il estime qu'il faut faire attention aux climatiseurs qui font re-circuler l'air d'une même pièce comme les climatiseurs individuels.

"Il est certain que pour ces appareils ils doivent être très bien entretenus, et les filtres régulièrement changés. La meilleure climatisation c'est la ventilation avec de l'air extérieur. On ouvre largement les fenêtres au moins deux fois par jour, une quinzaine de minutes. Il n'y a pas de risque, au contraire, d'ouvrir largement ses fenêtres."

Si la prise d'air se situe à l'extérieur, comme sur un TGV par exemple, le risque est quasiment nul selon l'infectiologue. 

"Si vous êtes en voiture évitez d'utiliser le système de recyclage d'air. Si quelqu'un est dans la voiture et émet du virus, il peut en contaminer une autre plus facilement dans la voiture."

Le haut conseil de la santé publique vient d'émettre un avis et explique entre autres les problèmes liés à la ventilation. Le climatiseur ne serait donc pas une source d'infection, mais un facteur qui le propage plus facilement dans une pièce en cas de présence d'une personne contaminée.

J.A.