RMC

La colère d'un brancardier contre Macron sur RMC: "C'est un manque de respect"

Jérémy, brancardier à Montélimar, conçoit que le président de la République puisse avoir des réunions mais regrette qu'il n'applique pas lui-même les consignes données à tous les Français.

Brancardier à Montélimar dans la Drôme, Jérémy a livré un coup de gueule ce vendredi dans Apolline Matin sur RMC. Il en veut au président de la République diagnostiqué positif au Covid-19 cette semaine.

Il ne lui en veut pas d'être tombé malade, mais plutôt de n'avoir pas totalement respecté les consignes que l'exécutif a défini pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Dans le viseur: un dîner avec les proches de sa majorité à douze quelques jours avant son test positif.

"Pour moi, quand il fait ça, c'est un manque de respect. Pour qui que ce soit dans le monde médical"

"J'entends qu'on parle d'un président qui se sent invincible et il l'a encore montré pendant ce dîner. Il demande aux Français au maximum de travailler à distance et c'est ce qu'il ne fait. QU'il ait des réunions c'est tout à fait entendable, normal. Mais le dîner à douze je ne comprends, il a les moyens de limiter ces contacts-là.
Je travaille au CHU de Montélimar, excusez-moi du terme on en chie toute la journée, on galère. Pour moi, quand il fait ça, c'est un manque de respect. Pour qui que ce soit dans le monde médical. D'un côté il a le discours où il dit qu'on est des héros de la nation et de l'autre il se permet de faire des dîners.
Le porte-parole du gouvernement dit que ce n'est pas un dîner convivial, qu'ils parlaient dans un micro... Mais ils sont douze à table alors qu'on nous demande d'être six à table et de respecter un couvre-feu. Et ils ne le respectent pas eux-mêmes."
J.A.