RMC

La cuisson à la vapeur est-elle vraiment meilleure pour la santé?

Le docteur Christian Recchia décrypte ce samedi matin le mythe de la cuisson à la vapeur dont les vertus sont souvent vantées. Et ce mythe est une réalité selon lui.

Le mode de cuisson à la vapeur est perçu comme étant le plus sain pour notre organisme. Il est en effet celui qui permet de conserver le maximum de nutriments aux aliments. Dans Votre forme, ce samedi matin sur RMC, le docteur Christian Recchia en a de nouveau vanté les mérites.

"Non seulement elle est meilleure mais elle est indispensable. Quand on constate qu’avec la cuisson au micro-ondes vous ne récupérez même pas 15% de la vitamine C...
En cuisinant dans de l’eau, sur un produit avec 100 polyphénols (les antioxydants), vous n’en récupérez que 45, dans un four à micro-ondes, 25, et à la vapeur, 95. Les publications scientifiques l’ont prouvé. La vapeur préserve la qualité intrinsèque des aliments."

"La cuisson à la vapeur est raffinée. Ce n’est pas triste, on peut préparer une sauce"

Des arguments non-scientifiques viennent s'immiscer dans le débat des cuissons, comme celui de la perte de temps vis-à vis de la cuisson au micro ondes, et celui du goût par rapport aux produits poêlés.

"C’est une autre façon de vivre. Le problème c'est qu'il y a un monde industriel qui nous vend des fours industriels à 35 euros. Pour réchauffer d’accord, oui, mais attention. Prenez un micro-ondes de qualité et uniquement pour réchauffer. Le biberon pour enfants en revanche ne le mettez jamais au micro-ondes ! L’intérieur peut-être glacé et l’extérieur trop chaud.
Pour le goût ? La cuisson à la vapeur est raffinée. Ce n’est pas triste, on prépare une sauce, et juste poêler le produit en fin de cuisson. Vapeur ne veut pas dire régime, mais santé et plaisir."

Ne reste que la question du budget à investir. Les prix des cuiseurs varient 50 et 300 euros sur le marché français. Les plus inventifs utiliseront la technique du papier film pour enrober les aliments et le tremper ensuite dans un bain-marie. 

James Abbott