RMC

La Française Emmanuelle Charpentier prix Nobel de chimie: à quoi servent ses "ciseaux moléculaires"?

Grâce au Crisper - Cas 9, outil "révolutionnaire", la chercheuse Emmanuelle Charpentier a été récompensée du prix Nobel de chimie mercredi.

Une Française décroche le prix Nobel de chimie ! La chercheuse Emmanuelle Charpentier et sa collègue, l'Américaine Jennifer Doudna, sont récompensées pour la mise au point de "ciseaux moléculaires".

Un outil "révolutionnaire" développé en 2012 qui permet de découper une séquence génétique. Selon la chercheuse Française de 51 ans, ce procédé pourrait à terme permettre de "corriger des maladies génétiques humaines".

C'est le première fois qu’un Nobel scientifique est remis à un duo 100 % féminin. C'est donc un outil de modification du génome qui a permis au duo franco-américain de recevoir le prix Nobel de Chimie.

Les scientifiques espèrent surtout qu'ils permettent de soigner des maladies génétiques

Le nom barbare, Crisper - Cas 9, cache en fait une révolution qui, depuis 2012, s'est invitée dans tous les laboratoires de biochimie du monde. Ces "ciseaux moléculaires", comme ils sont appelés, permettent en fait de couper, à un endroit précis, l'ADN d'un humain, d'un animal ou d'un végétal et surtout de modifier un gène existant.

L'intérêt, c'est donc de pouvoir supprimer une mutation génétique non souhaitée. Mais les scientifiques espèrent surtout qu'ils permettent de soigner des maladies génétiques, en modifiant l'ADN des cellules souches.

Aujourd'hui, il permet déjà de mieux comprendre certains maladies, comme des cancers. On peut, grâce à cette découverte, moduler l'expression de gènes impliqués dans ces maladies.

Une technique facile d'emploi et peu coûteuse. Mais attention aux dérives. Plusieurs scientifiques s'inquiètent notamment de possibles essais sur l'embryon humain.

Martin Bourdin (avec J.A.)