RMC

Le confinement bouleverse-t-il le cycle menstruel de certaines femmes?

Cette hausse des ventes traduit une inquiétude chez de nombreuses femmes dont le corps est perturbé pendant le confinement.

Depuis quelques semaines, la vente de tests de grossesse explose. Jusqu’à plus 37% sur une semaine du mois d’avril, selon l'observatoire des ventes Nielsen. Mais cette hausse des ventes ne se traduira pas forcément un boom des naissances dans 9 mois selon les gynécologues.

Emma, très inquiète de ne pas avoir ses règles à temps, achète un test début avril pour vérifier si elle est enceinte. Celui-ci est négatif, ses règles se déclencheront finalement avec 20 jours de retard. “J’ai commencé à me dire qu’il y avait un problème. Même après le test, on se demande ce qu’il se passe”, indique-t-elle.

Elle se renseigne et découvre que le bouleversement de son corps est lié au stress du confinement.

“J’ai jamais su qu’on pouvait avoir un retard de règles aussi important dans une situation inhabituelle. La réaction de mon corps m’a vraiment étonné et je me suis dit peut-être que je suis beaucoup plus stressée que ce que je pense”, indique la jeune femme.

Ampleur jamais vue

Ce phénomène courant, prend une ampleur jamais vue par la gynécologue Laura Berlingot.

“Il y a des femmes qui m’expliquent qu’elles n’ont toujours pas eu leurs règles depuis le début du confinement C’est un phénomène que l’on peut constater chez les femmes si on part en voyage très loin, si on a une réunion très importante, pour les mariages, les décès… Ca peut bouleverser le cycle menstruel, mais que ce soit aussi majeur aussi important, avec autant de personne en même temps, ce n’est pas quelque chose que l’on voit habituellement”, affirme-t-elle. 

Le réflexe de passer un test est le bon, dès les premiers jours de retard, conseille l’obstétricienne, pour vivre plus sereinement ces perturbations et avoir le temps de réagir en cas de grossesse non désirée.

Nicolas Traino avec Guillaume Descours