RMC

Les décolorants pour cheveux dangereux pour la santé: "J'ai dû arrêter mon métier de coiffeuse"

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) met en garde contre les décolorants capillaires. Elle a ainsi mis en évidence des risques pour la santé des professionnels de la coiffure et des consommateurs.

Les décolorants pour cheveux sont dangereux pour la santé. L'agence nationale de sécurité sanitaire alerte sur les allergies au niveau respiratoire et cutané.

Et les réactions à ces produits, peuvent aller très loin. Caroline, ancienne coiffeuse à Bourg-en-Bresse, a dû changer de métier: "J'ai fait 22 ans de coiffure et au bout de 13 ans, j'ai commencé à avoir des rhinites jusqu'à faire une crise d'asthme violente qui m'a emmené à l'hôpital. J'ai fait 5 crises d'asthme en 5 semaines, on m'a dit qu'il fallait tout arrêter. Je n'allais plus dans mon salon de coiffure, quand j'allais le soir récupérer la caisse, je restais dehors".

"On respire tous les produits"

D'autre coiffeurs ont été confrontés à ce genre de problème. Aicha, par exemple, a rapidement fait des allergies au niveau des yeux et des mains: "On respire tous les produits, on les prépare nous-mêmes. Déjà qu'une cliente râle parce qu'elle fait une couleur, nous on en fait une dizaine par jour".

Installée à Paris, elle a supprimé tout produit chimique. Elle fait désormais ses colorations à base de produits naturel, avec du henné, de l'indigo. Tout est végétal, hors de question d'utiliser des produits chimiques: "La décoloration, c'est trop agressif donc je refuse catégoriquement quand une cliente se présente"

Et chez les femmes, 30% des cas d'asthme d'origine professionnel proviennent du secteur de la coiffure.

Thomas Chupin avec Paulina Benavente