RMC

Les hommes politiques sont de grands narcissiques

-

- - AFP

Bruno Le Maire l'avait admis en octobre dernier, en pleine campagne pour la primaire de la droite:  une des "névroses les plus courantes en politique, c'est le narcissisme évidemment". Pour le psychiatre Jean Cottraux, auteur de Tous narcissiques, c'est inévitable: l'homme politique est forcément très narcissique.

Jean Cottraux est psychiatre. Il est l'auteur du livre Tous narcissiques (Ed. Odile Jacob):

"On peut dire que tous les hommes politiques ont des traits narcissiques très importants de différents types. Après, il y a plusieurs niveaux dans le narcissisme: il en existe une première forme malveillante, prédatrice, agressive parfois camouflée. Il y a un deuxième niveau qui est un narcissisme instable, des gens disposés à la dépression et qui comblent une faille narcissique par la politique. Et il y a un troisième type qui est le narcissisme positif à haut fonctionnement qui peut entraîner les autres de manière positive, c'est le narcissisme qui s'approche le plus de la normalité.

Les hommes politiques sont de grands narcissiques, mais comme les acteurs de cinéma. Les gens ne deviennent pas narcissiques à cause de leur activité mais parce qu'ils le sont déjà avant. Les traits narcissiques ne s'accroissent pas. On ne peut pas arriver au pouvoir ou être un très bon acteur sans avoir rêvé d'un minimum de gloire et de reconnaissance.

Dans mon livre, j'ai consacré un passage à Donald Trump qui porte la triade noire. C'est une personnalité narcissique avec un type plutôt malveillant (quand on voit ses propos sur les minorités), des traits psychopathiques (la malhonnêteté à certains égards), la prédation, et enfin le machiavélisme, c'est-à-dire cacher le fait ses intentions et manipuler les autres. Certains leaders sont porteurs de la triade noire et peuvent poser des problèmes surtout s'ils accèdent à un pouvoir sans limite, ce qui n'est quand même pas le cas de Donald Trump.

"Emmanuel Macron est dans le positif"

Emmanuel Macron apparaît comme un narcissique à haut fonctionnement, il est dans le positif, dans la vision historique, dans la grandeur. Le problème, va être de voir comment il va gérer les problèmes quand il y sera confronté. Il a les traits du narcissique à haut fonctionnement qui aime être admiré, qui est un peu comédien comme doit l'être un dirigeant. Il y a une part de comédie dans l'exercice du pouvoir.

Marine Le Pen est proche du narcissisme de Donald Trump. On l'a bien vu pendant le débat de l'entre-deux tours. Elle a utilisé toutes les techniques possibles et imaginables de disqualification de la communication, qui sont d'ailleurs répertoriées en psychologie. Elle a essayé d'amener son adversaire à quitter le débat. Elle a constamment interrompu son adversaire, c'est une façon d'empêcher de penser, une forme d'attaque sur la pensée qui est assez typique de certains fonctionnements narcissiques ou de certains harceleurs moraux. Elle a également montré des traits de fonctionnements paranoïaques".

Propos recueillis par Paulina Benavente