RMC

Les mesures ultra-strictes pour se rendre au Royaume-Uni critiquées par la France

Le gouvernement de Boris Johnson met en application à partir de lundi une quatorzaine stricte pour tous les visiteurs et des mesures restrictives jugées excessives et tardives.

A partir de ce lundi, tous les voyageurs arrivant en Grande-Bretagne devront respecter un isolement de 14 jours et préciser leur lieu de résidence durant cette période. Un ensemble de mesures assez strictes mises en place outre-manche. Le confinement réclamé ne permet pas grand chose: pas de visite, pas de transport en commun, pas d'école...

Des contrôles nombreux sont promis, avec comme menace, une amende de plus de 1.000 euros en cas de non respect de la quatorzaine. La France, comme pour les autres pays qui ont mis en place ce genre de dispositifs, dénonce des mesures unilatérales.

Obligation également de télécharger l'équivalent anglais, de l'application française Stop-Covid

Et dimanche ce sont British Airways, Ryanair, EasyJet qui menaçaient de poursuivre l'état britannique. Ce sont des mesures "totalement injustifiées et disproportionnées" disent ces compagnies aériennes.

Alors à partir de ce lundi si vous entrez sur le territoire britannique, il vous faudra remplir un formulaire, assez complet, assez détaillé. Il servira à vous localiser et à vous contacter pour les 14 prochains jours. Obligation également de télécharger l'équivalent anglais, de l'application française Stop-Covid.

Ensuite place au confinement, strict. A l'adresse que vous avez mentionné en arrivant, interdiction de recevoir des visiteurs, y compris des membres de votre famille. Interdit également d'aller travailler, d'aller dans une école, de prendre les transports en commun. Des inspecteurs peuvent venir contrôler, ou vous appeler. En cas de non-respect des contraintes, ce sera 1.100 euros d'amende.

"Ca aurait dû être fait il y a deux mois !"

Condition strictes donc. Et la France de son côté, fait valoir la réciprocité. Mais avec beaucoup moins de vigueur. Les ressortissants anglais qui arrivent sur le territoire français doivent aussi s'astreindre à une quatorzaine, mais une quatorzaine volontaire. Plutôt que le contrainte, la France fait appel au civisme et au sens des responsabilité des voyageurs.

Toutes ces contraintes font sérieusement grincer des dents, notamment pour les Français concernés que nous avons rencontré gare du Nord à Paris. Clarisse doit abandonner Brandon dimanche soir au pied de l'Eurostar pour éviter cette quatorzaine obligatoire qui démarre ce lundi. "Ca aurait dû être fait il y a deux mois !", regrettent-ils.

En fin de semaine dernière, le Royaume-Uni a dépassé les 40.000 décès du au Coronavirus. 283.311 contaminations officiellement recensées.

Thomas Chupin (avec J.A.)