RMC

"Ma main droite avait triplé de volume": agressée dans un bus pour avoir demandé le port du masque, l'infirmière raconte

Une infirmière s'est faite tabasser mardi dans un bus à Neuilly-sur-Marne après avoir demandé à deux jeunes de mettre leur masque. Elle témoigne de la violence des coups.

Alors que le nombre de personnes testés positifs au coronavirus augmente un peu plus chaque jour, le port du masque à l’extérieur est de plus en plus obligatoire dans chaque ville.

Ce masque, exigé depuis plusieurs semaines déjà dans les transports, occasionne des nombreuses tensions entre ceux qui ne le portent pas et ceux qui leurs demandent de le mettre.

Mardi dernier, une infirmière de 30 ans avait été violemment agressée dans un bus à Neuilly-sur-Marne. La jeune femme avait alors demandé à deux jeunes de mettre leur masque avant que ces derniers, mécontents de la remarque, ne s’en prennent à elle. Elle raconte la violence des faits pour BFMTV.

"Pour être honnête, je ne dors pratiquement pas"

"J’étais assise côté fenêtre et les jeunes hommes étaient au milieu du bus, là où il y a de l’espace pour être debout, détaille-t-elle. Après avoir pris la première gifle - même si je ne me souviens plus exactement comment cela s’est passé - je me suis retrouvée de l’autre côté du bus, coincée".

"Je suis tombée, j’ai reçu des coups de poings au sol. Lorsque je me suis relevée, j’ai continué à prendre des coups. J’ai la main droite qui est bleue et qui avait triplé de volume. J’ai des ecchymoses, des bleus, des douleurs musculaires, des raideurs… J’ai encore mal au coup et j’ai beaucoup d’angoisses. Pour être honnête, je ne dors pratiquement pas".

Les 2 adolescents de 16 ans ont été interpellés et placé sous contrôle judiciaire. Le parquet a requis leur mis en examen pour violences aggravées.

Maxime Trouleau