RMC

Macron sur les aides sociales: "On met un pognon de dingue et les gens ne s'en sortent pas"

Mardi soir, l'équipe de communication du Président a posté une vidéo sur Twitter. On y découvre Emmanuel Macron en pleine réunion en train de peaufiner son discours sur les aides sociales.

"On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas", s'est enflammé mardi soir Emmanuel Macron, dans une vidéo qui le montre en train de peaufiner son discours devant la Mutualité mercredi. Le chef de l'Etat doit notamment y annoncer le détail de la mise en œuvre d’une de ses promesses de campagne: le "zéro reste à charge" pour les lunettes, les couronnes dentaires et les prothèses auditives…

Dans cette vidéo tweetée par sa directrice de la communication Sibeth Ndiaye, il résume sa philosophie devant ses collaborateurs dans un langage familier, à quelques heures d'un discours "stratégique" sur sa politique sociale prévu à Montpellier, mercredi vers 11h30.

"Le Président ? Toujours exigeant. Pas encore satisfait du discours qu'il prononcera demain au congrès de la Mutualité, il nous précise donc le brief ! Au boulot !", a tweeté sa conseillère en postant la vidéo.

"Je vais faire un constat qui est de dire: on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif. Toute notre politique sociale, c'est qu'on doit mieux prévenir -- ça nous coûtera moins, ensemble -- et mieux responsabiliser tous les acteurs", s'écrie le président. "On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s'en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Par l'éducation...", poursuit-il avec ardeur.

"Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé c'est pareil. Tout le système de soins que je veux repenser, c'est aller vers plus de prévention pour responsabiliser, y compris les acteurs de soins", ajoute le chef de l'Etat. "C'est dans cette optique là qu'on fait le reste à charge zéro". 

Avant, "C'était de la lasagne à la féta avec de la paella" dit Emmanuel Macron, qui promet de demander des efforts "aux mecs qui font des lunettes, au types qui font des verres". 

Un langage familier, des formules directes, que l’Elysée diffuse volontairement: la vidéo a été envoyée cette nuit aux journalistes sur Télégram et retweetée sur le compte officiel d’Emmanuel Macron. Objectif affiché: faire de la pédagogie…

Charles Magnien & X.A (avec AFP)