RMC

Mais où sont les masques transparents promis par l'Education nationale?

Pour les classes de maternelle et de CP pour l'apprentissage de la lecture, le gouvernement avait promis des masques transparents qui tardent à arriver.

La deuxième rentrée scolaire sous le signe du Covid-19 a eu lieu il y a une semaine et se pose encore une question: où sont les masques transparents promis par le ministre de l'Education Nationale?

Jean-Michel Blanquer avait annoncé il y a un an, lors de la rentrée 2020, que les personnels travaillant avec des enfants sourds ou malentendants seraient rapidement dotés de masques qui laissent entrevoir les lèvres. Pour cette branche, c'est bon: 355.000 masques ont bien été livrés.

Mais le ministre avait également annoncé que les enseignants de maternelle et de CP en seraient également équipés, essentiel pour l'apprentissage de la lecture et de la vie en collectivité. Mais aucune trace de ces masques dans les classes de nos enfants.

Des entreprises assurent pourtant qu'il y a du stock

Au ministère de l'Education nationale, on se veut rassurant: des masques transparents sont prévus, dans les prochains mois, pour les personnels de classe de maternelle et de CP.

Mais aucune date n'est annoncée, pour deux raisons: problème de fournisseurs, puis d'acheminement. Sauf que pour les fabricants de ce type de masques en France, et notamment les entreprises qui ont fourni l'Education nationale pour les enfants malentendants, la réponse est la même: il y a du stock et certaines d'entre elles sont capables produire 50.000 masques inclusifs par semaine.

"Il serait temps qu'on s'adapte et qu'on s'équipe"

Une bonne nouvelle qui arrive un peu tard pour Benjamin Grandener, le secrétaire du syndicat SNUIPP-FSU pour le Rhône.

"Beaucoup d'enseignants ont essayé de bricoler des solutions, mais si ces masques arrivent ce serait une très bonne nouvelle. A priori on va encore vivre une année sous Covid-19. Il serait temps qu'on s'adapte et qu'on s'équipe pour que les choses se passent au mieux pour les enseignants et leurs élèves."

En attendant, des écoles, des municipalités et même des parents d'élèves ont décidé d'acheter des masques transparents, entre 8 et 12 euros l'unité, notamment en Ille-et-Vilaine, en Haute-Garonne et dans le Val-d'Oise.

>>> A LIRE AUSSi - Fin de la gratuité des tests: les deux options que le gouvernement étudie pour continuer à tester en masse

Gwenaël Windrestin (avec J.A.)